Comme PFX, Goldman Sachs voit la BCE agir

(ProfesseurForex.com) – Goldman Sachs partage notre avis dans son scénario central pour la réunion de politique monétaire de la BCE de demain.

La banque d’investissement Américaine pense que la BCE va abaisser son taux de rémunération des dépôts de 0.15 % (le taux deviendra donc négatif à -0.15 % puisqu’il est déjà actuellement à 0 %) ainsi que son principal de refinancement (taux directeur, actuellement à 0.25 %) de 0.15 %.

GS se base sur le fait que l’inflation est tombée au mois de mars et sur le fait qu’elle n’anticipe pas l’HIPC remonter à 1.8 % avant 2016, plus tard que ce qu’anticipe la BCE.

GS note aussi que les spéculations sur un QE ont fortement augmenté ces derniers temps et présente quels pourraient être les prochains pas en faveur de nouveaux assouplissements monétaires.

GS estime que :

-La fin de la stérilisation des obligations souveraines qui ont été achetées via le programme SMP pourrait provoquer une hausse du taux EONIA. La réaction de EUR/USD devrait être assez faible.

-Une baisse du taux directeur de 0.15 % devrait faire réagir davantage EUR/USD. Nous pensons que EUR/USD pourrait afficher un recul entre 1.5 % et 2 %.

-Toute indication d’un QE est à venir via de nouveaux rachats de dette serait un « game changer » selon nous. Cela parce que nous devrions observer dans le sillage d’une telle annonce des flux de capitaux en direction des pays périphériques de la Zone Euro. Un programme d’achat qui se tournerait vers des achats d’actifs privés aurait le même effet baissier sur EUR/USD.

En conclusion, nous pensons que seul un QE pourrait réellement changer la tendance haussière de EUR/USD. Ni la fin de la stérilisation du programme SMP, ni une baisse des taux directeurs ont le potentiel de renverser la tendance à la baisse sur EUR/USD. Toutefois, l’impact sera naturellement baissier à court terme, surtout si les statistiques US continuent de se reprendre.

« En pratique, beaucoup va dépendre de la rhétorique de Mario Draghi bien entendu. Par exemple, si la BCE abaisse son taux directeur et que Mario Draghi utilise la conférence de presse pour souligner que qu’il pourrait y avoir d’autres assouplissements monétaire, cela pourrait renforcer l’idée que la BCE va se diriger vers des outils de politique monétaire non conventionnels, avec une baisse encore plus marquée de EUR/USD à la clef. En revanche, si aucune mention n’est faite à propos de nouveaux assouplissement monétaires, l’effet baissier sur EUR/USD pourrait être plus limité et rapidement inversé. D’autre part, une baisse du taux directeur pourrait aussi faire baisser les taux d’emprunt US, ce qui atténuerait encore plus l’effet baissier sur EUR/USD.

Et si la BCE ne fait rien ?

Très probablement l’Euro va afficher un rallye haussier.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.