Forex – EUR/USD continue de se montrer menaçant, de bons chiffres hedbo du chômage US pourraient aider à temporiser

(ProfesseurForex.com) – Les haussiers dominent de la tête et des épaules mais nous ne sommes certainement pas enclin à rejoindre la partie. En effet, le mouvement ressemble à une manipulation de cours cette semaine.

Les nouvelles qui nous sont parvenus depuis le début de la semaine plaident au mieux pour une consolidation de la paire alors que nous ne sommes désormais plus très loin des 1.40…

Pourtant, il y avait de quoi donner du grain à moudre aux baissiers avec la production industrielle Française en-dessous du consensus (0.1 % contre 0.3 % anticipé après déjà -0.3 % le mois précédent). L’activité économique Française reste anémique, on se demande d’où va venir la croissance annoncée par le FMI (1.8 % en 2015…)

Autre déception, l’inflation recule encore en France. Nous sommes à 0.7 % d’une année sur l’autre contre 0.8 % lors de la précédente estimation et 1.1 % en février. La BCE s’attend à un rebond pour le mois d’avril dans la zone Euro, nous verrons ça… Mais en raison de cette anticipation, les marchés ne sanctionnent plus les baisse d’inflation du mois de mars. Aussi parce que de toute façon une action de la part d ela BCE semble lointaine et que par définition, une baisse de l’inflation est un facteur haussier pour une monnaie puisque cela augmente les taux réels (corrigés de l’inflation).

Peut être que le marché salue aussi le retour de la Grèce sur les marchés internationaux de la dette avec une émission obligataire à 5 ans au taux de 4.95 % avec apparemment tout une bande de fous qui ont fait la queue pour acheter la dette Grecque… Venizelos a déclaré qu’il s’agissait d’un triomphe…

Cet après-midi nous seront attentifs aux chiffres hebdomadaires du chômage US ainsi qu’aux prix à l’importation. D’un point de vue graphique, la paire trouve logiquement une résistance sur les 1.3875 mais étant donné le vif courant haussier, un test des 1.39 ne serait pas une grande surprise.

C’est le moment de rester sur la touche sur EUR/USD… A moins que vous pensiez que la BCE ne pourra rien faire en cas de hausse au-dessus de 1.40. Mais nous pensons que même en l’absence de la BCE, l’amélioration des statistiques US devrait suffire à permettre aux baissiers de reprendre la main avant que les 1.40 né cèdent.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.