Forex – EUR/USD : La hausse l’emporte devant le signe de vie de l’inflation de la Zone Euro et le ralentissement ECO US

(ProfesseurForex.com) – La volatilité a malheureusement balayé notre stop loss mais notre avis haussier se confirme pour cette semaine.

Comme nous l’avions anticipé, l’inflation dans la Zone Euro est remontée (pas assez d’après la réaction des marchés en début de semaine après l’IPC Allemand) et la croissance du T1 s’est révélée très pauvre. Un Cocktail haussier pour EUR/USD mais il y a eu d’autre statistiques « parasites » qui sont venues peser sur l’Euro entre temps.

En effet, la consommation en Allemagne (ventes au détail) reste négative en glissement annuel alors qu’en France elle émerge péniblement de plusieurs mois de contraction (0.4 % m/m).

Bonne nouvelle en revanche du côté de l’Espagne où la croissance du PIB s’est révélée supérieure aux attentes en progressant de 0.6 % en glissement annuel contre 0.4 % anticipé et -0.2 % précédemment. La balance commerciale continue de contribuer à ce nouvel élan économique contrairement à la consommation qui reste en berne (difficile de faire mieux avec 25 % de taux de chômage…).

En parlant de chômage, ce dernier stagne en Italie à 12.7 % alors que le consensus prévoyait une nouvelle dégradation à 13 %.

Mais ce qu’attendaient les traders aujourd’hui était l’IPC de la Zone Euro qui remonte à 0.7 % contre 0.8 % anticipé et 0.5 % précédemment. Cela a semblé contenter les traders qui misent sur une action tardive de la part de la BCE. Mais nous restons loin de l’objectif de la BCE. Si nous restons dans ces eaux trop longtemps, la BCE devra agir.

Le rapport ADP a ensuite peser légèrement sur EUR/USD mais chacun sait sur le rapport faisant autorité reste le rapport NFP qui sera publié vendredi. EUR/USD a finalement continué de se reprendre grâce à la pauvre croissance du premier trimestre, bien plus mauvaise qu’anticipé à 0.1 % contre 1.2 % anticipé et 2.6 % précédemment. Le PIB aurait reculé sans l’ObamaCare et les dépenses de santé qui ont été boosté cet hiver..

Le très bon indice PMI de Chicago ne changeait pas la donne, les traders restant sonnés par cette croissance Américaine morne.

Nous de retour sur les plus haut de la semaine et notons que nous aurons encore de la volatilité ce soir avec la publication du communiqué du FOMC. Mais les marchés ne s’attendent vraiment pas à un grand impact étant donné que la politique monétaire devrait rester inchangée après que la FED ait tourné sa forward guidance en quelque chose de plus « qualitatif ». D’autre part, il n’y aura pas de conférence de presse ni de nouvelles prévisions économiques.

D’un point de vue graphique, le seuil des 1.3880 reste inviolé et ceux qui jouent le range autour des 1.38 n’auront pas oublié de voir qu’un triple top est peut être en train de se dessiner. Un communiqué un peu plus dovish qu’anticipé pourrait permettre de s’affranchir des 1.39 mais probablement pas pour longtemps. Le rapport NFP tranchera sûrement la question des 1.39.

La paire évolue actuellement autour de 1.3880 sur le forex.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.