Forex – EUR/USD : Les 1.40 sont de nouveau en ligne de mire, envers et contre tout

(ProfesseurForex.com) – Les haussiers sont en feu et ce ne sont pas les minutes du FOMC qui vont les inciter à réviser leur jugement. Nous sommes désormais à la lisière des 1.39, le dernier rempart avant un nouvel assaut des 1.40.

Ce fut rapide… Les propos de Mario Draghi n’ont décidément plus aucune influence sur le forex. Le temps du « whatever it takes » est révolu. Il devient évident que si la BCE veut éviter que l’Euro franchisse les 1.40 et mette davantage de pression sur l’inflation, il va falloir troquer le stimulus verbal avec des actions concrètes.

La FED n’aide pas rabâchant dans ses minutes que le changement au niveaux des projections des gouverneurs concernant le taux directeur ne modifiait en rien le consensus actuel au niveau du FOMC . Des minutes dovish qui continuent de faire effet sans que les très bons chiffres hebdomadaires du chômage où encore les propos dovish de Peter Praet (BCE) n’y changent quoi que ce soit.

En effet, Peter Praet (le premier gouverneur à s’être fendu d’une déclaration publique ne faveur d’un QE) a déclaré que l’annonce que le conseil des gouverneurs soit unanime quant à son aptitude à lancer un QE pour combattre l’inflation est un fort signal. Pas assez puissant pour les marchés à en croire le taux de change EUR/USD…

Le fait qu’il n’y ait presque pas de statistiques US cette semaine qui pourraient profiter au Dollar explique aussi la baisse du Dollar sur le forex mais même le recul au plus bas depuis mai 2007 des revendications chômage (300K cette semaine) n’a eu que peu d’impact à la hausse sur le billet vert…

Nous aurons des statistiques plus importantes la semaine prochaine avec la production industrielle, les ventes au détail et l’IPC qui pourront potentiellement faire respirer le Dollar en cas de bons chiffres.

En attendant, EUR/USD monte et se trouve à la lisière des 1.39. Alors même que Poutin vient tout juste de menacer de couper le gaz à l’Ukraine (et donc aux pays qui importent le gaz via le pipeline qui transite par l’Ukraine, Allemagne par exemple…) l’aversion pour le risque ne semble pas entamer l’ardeur des baissiers sur USD.

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.