Mario Draghi promet à demi-mot un QE si l’inflation reste basse trop longtemps

(ProfesseurForex.com) – C’était l’un des scénarios probables aujourd’hui, c’est à dire une hausse suite à un statu quo monétaire suivie d’une baisse dans le sillage d’une rhétorique dovish de la part de Mario Draghi, notamment en renforçant la probabilité que qu’un QE soit lancé plus tard.

C’est exactement ce que nous avons eu aujourd’hui. En effet, le taux directeur de refinancement principal reste inchangé à 0.25 % et le taux de rémunération des dépôts à 0 %. Pas de taux négatif donc.

Mais Mario Draghi avait prévu le coup en annonçant que le « conseil des gouverneurs était unanime quant à l’utilisation de mesures non conventionnelles » telles que le QE si nécessaire. Le président a toutefois ajouté que les mesures conventionnelles n’avaient pas encore été épuisées. La possibilité d’un QE a apparemment était beaucoup discutée aujourd’hui. « La discussion fut riche et ample » a-t-il précisé. Le taux négatif a également été discuté.

Cela a suffit pour renverser la tendance à la baisse car les traders s’attendent désormais à ce que la BCE, à mesure que l’inflation restera basse, lance un QE, qui aura un autre design que celui de la FED en raison de la différence des marchés de financement des deux zones monétaires.

Concernant l’inflation, la BCE n’a apparemment pas « assez d’informations » pour savoir si les anticipations d’inflation à moyen terme ont changé. Pour Draghi, ces perspectives de moyen terme n’ont pas changé et qu’il ne voyait toujours pas de risque déflationniste pour la Zone Euro. D’après les dire de Draghi, l’IPC à 0.5 % en mars fut une authentique surprise pour la BCE… EUR/USD a perdu 20 pips sur cette dernière déclaration car elle signifie peut être que les choses vont s’accélérer, peut être dès lors de la prochaine réunion de politique monétaire.

« Le plus longtemps l’inflation reste basse, et plus haut est le risque de tomber en déflation » et « 70 % de la baisse de l’inflation est liée à la baisse des prix énergétiques » a ajouté Mario Draghi.

Concernant la croissance, cette dernière évolue en ligne avec les anticipations de la BCE.

Pour résumer, les marchés semblent avoir l’impression que Mario Draghi vient de promettre un QE plus tard cette année. Si le président de la BCE bluff, EUR/USD pourrait bien plutôt se retrouver du côté de 1.45 en fin d’année…

Oh, et n’oublions pas le tacle glissé de Mario Draghi à l’attention du FMI en remerciant ironiquement  le Fonds Monétaire International pour sa grande générosité dans ses conseils… (Cela fait deux fois que le FMI demande presse la BCE à agir la veille de la réunion des gouverneurs).

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.