Analyse EUR/USD : La paire attend l’IPC Italien, le ZEW et les ventes au détail US pour sortir de sa torpeur

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD reste « flat » depuis l’ouverture mais au niveau des paires majeures, notons que la Livre Sterling et le Yen reculent face au billet vert.

Après la décrue de la semaine passée, les traders sont dans l’expectative. De nombreuses banques ont laissé entendre depuis la réunion de la BCE que la paire a probablement atteint son point haut sur les 1.40 et qu’il faut désormais regarder du côté de la baisse.

Fondamentalement, rien n’a changé si ce n’est les anticipations d’assouplissement monétaire en juin. La plupart des analystes anticipaient déjà une action en juin de toute façon… Le cross pointe dangereusement vers de nouveaux plus bas, c’est indéniable, mais tout dépendra des statistiques US selon nous.

Nous aurons les ventes au détail US cet après-midi qui dicteront la tendance. Un chiffre supérieur aux anticipations devrait permettre d’aller tester les 1.37, surtout si l’IPC Italien baisse ce matin. En effet, l’Italie, comme au niveau de sa dette, représente le plus grand « risque » pour la Zone Euro au niveau de l’inflation. Gardons aussi un œil sur l’IPC Portugais (-0.4 % y/y…) ainsi que sur l’indice ZEW qui en cas de chiffre éloigné du consensus pourrait provoquer une volatilité d’une quinzaine de pips.

D’un point de vue graphique, nous sommes sur la borne basse du canal de consolidation et gageons que les baissiers aiguisent actuellement leurs couteaux. Au moindre signal en leur faveur, il y a fort à parier que EUR/USD baissera. Un cassure des 1.3688 pourrait déclencher une nouvelle baisse marquée

Mais le seuil est sensible et après le large recul de EUR/USD la semaine passée, il ne faudra également pas grand chose pour inciter les haussiers à montrer les muscles et enclencher une correction haussière.

La paire évolue actuellement autour de 1.3760 sur le forex.

  • Graphique horaire (4h)

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.