USA : Des motifs de satisfaction en avril après une croissance très pauvre au T1 ?

(ProfesseurForex.com) – La croissance US du premier trimestre (0.1 %) fut très décevante, très loin du consensus.

Il y a tout de même des raisons d’être optimiste. Les dernières statistiques US ne permettent pas de sauter au plafond mais le constat est qu’elles pointent dans le bon sens.

Emploi

288 000 emplois ont été créés en avril, un chiffres que nous n’avions plus vu depuis quelques années. Le taux de chômage est tombé au plus bas depuis 2008 (le taux de participation y est pour quelque chose, soyons honnêtes). Du côté du rapport ADP, nous sommes montés bien au-dessus de la moyenne annuelle, ce qui permet d’être optimiste pour le reste de l’année.

Dépenses de consommation

La faible consommation en début d’année a également été mise sur le compte du mauvais temps par certains contre l’avis d’autres plus septiques. Ces derniers ont pu observer le rebond du mois de mars avec la plus forte progression des dépenses de consommation depuis août. Toutefois, il serait bienvenu de voir les salaires progresser de la même façon.

Commandes de biens durables

Elles sont une composante importante des dépenses de consommation puisque lorsque l’avenir s’assombrit, ce sont les premières à marquer le pas dans le panier de consommation des ménages. Notons que les ventes de voitures ont affiché la meilleure progression depuis 2005 au mois d’avril. Les commandes de biens durables ont progressé de 2.6 % m/m après +2.1 % le mois précédent. L’investissement serait-il en train de se réveiller ?

Confiance des consommateurs

L’indice Reuters/Michigan est monté au plus haut depuis juillet 2013 au mois d’avril, un plus haut de 9 mois. Cela bien étayer les bons résultats des deux composantes discutées plus haut. La demande domestique est importante en Amérique pour créer de la croissance étant donné le déficit de la balance commerciale.

Secteur manufacturier

Les derniers indices manufacturiers ont été très encourageants. Un regain de forme global dans l’industrie avec des sous-composantes d’emploi et des carnet de commandes séduisants. La dernières fois que nous avons observer de tels chiffres dans ce secteur, c’était il y a trois ans. Un nouveau cycle vertueux se mettrait-il en place ?

Investissement

D’après la « National Association of Business Economics », 61 % des entreprises s’apprêtent à augmenter leurs investissement au cours de l’année prochaine. Wait and see…

FED

Certains investisseurs ne portent pas Janet Yellen et la FED dans leur cœur mais notons que la FED a répété qu’elle comptait continuer de réduire le QE au même rythme. La FED se trompe souvent dans ses prédictions de croissance mais le fait est que la FED est pour l’instant assez optimiste.

La croissance US sera-t-elle de 3 % cette année ? C’est mal partit… Mais il y a quand même des motifs de satisfaction au mois d’avril et si la tendance perdure, il y aura de quoi rester optimiste et commencer à miser sur un regain de forme du billet vert, surtout si la BCE décide faire marcher la planche à billets.

Les statistiques ne disent pas tout et il faudra regarder de près aussi l’évolution des taux d’emprunt US, le marché immobilier, l’évolution de la balance commerciale et des flux de capitaux, la météo..;) etc…

A défaut d’une croissance plus saine via des exportations et une réduction du déficit budgétaire, on se contentera d’une croissance à la pompe comme ont dit en Allemagne..

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.