EUR/USD: Comment aborder la paire cette semaine? Le retournement baissier est il réel et durable?

(FXStreet) – L’EUR/USD a marqué jeudi dernier un nouveau sommet annuel à 1.3993, pour immédiatement se retourner en baisse ensuite, et atteindre un plus bas de 4 semaines à la clôture de vendredi, en raison des déclarations de Draghi, qui a presque promis une action de la BCE pour le mois de juin. Que cela soit du sûr ou non est une autre question : Actuellement, le marché pousse EUR à la baisse, avec des prises de bénéfices, ce qui alimente la chute.

D’un point de vue technique, le graphique hebdomadaire montre une claire tendance baissière. Mais les prix se maintiennent toujours au-dessus de leur MM20, actuellement à 1.3730, qui constitue le support immédiat pour aujourd’hui, tandis que les indicateurs maintiennent une position neutre, à plat au dessus de leurs lignes médianes.

Sur le graphique journalier cependant, il existe un potentiel baissier croissant avec des indicateurs se retournant en baisse, et une MM20 en baisse au-dessus des cours actuels, et encore plus important, avec la clôture sous la ligne de tendance haussière visible depuis le plus bas de juillet 2013 à 1.2755.

Mais alors, est-ce qu’un point maximum a réellement été atteint sur EUR/USD? Pas vraiment : Il n’y a pas de clairs signes d’une dynamique baissière, et le support critique à casser pour confirmer une tendance baissière se trouve dans la zone des 1.3640/60, zone depuis laquelle la devise a fortement rebondit ces derniers mois. Il s’agit du dernier bastion des haussier à faire tomber pour commencer à parler de retournement baissier.

Si le support des 1.3640-60 cède, des stops massifs seront sans doute déclenchés, et la paire se dirigera vers le prochain support majeur à 1.3550.

Si la paire EUR/USD parvient à remonter au-dessus de 1.3800, la paire pourrait remonter à 1.3850, puis viser une reprise à 1.3960/1.40 en cas de cassure.

Cette semaine, il faudra garder un oeil sur les données européennes de l’inflation et sur les chiffres du PIB, et il faut s’attendre à ce que l’euro rebondisse si les chiffres sont bons, puisque cela amoindrirait les chances de mesures d’assouplissement exceptionnelles pour le mois de juin.

Graphique EUR/USD D1


Cette analyse est offerte par notre partenaire FXStreet