EUR/USD: La cassure haussière semble proche, les haussiers gardent la main pour l’instant

(FXStreet) – L’inflation européenne, la réunion de la Fed et les NFP sont désormais derrière nous, et rien n’y a fait, l’euro reste toujours au sein de son range, comme anticipé. La paire a marqué un creux hebdo sur les 1.3769, puis a finalement rebouché le gap ouvert 3 semaines plus tôt, marquant un sommet à 1.3889 jeudi dernier, pour une clôture à 1.3870 vendredi soir.

Les données extrêmement positives de l’emploi US n’ont pas été suffisantes pour décourager les haussiers sur l’euro, et ceux ci continue de se manifester fermement à l’approche des 1.3780-1.38 ces trois dernières semaines. Et même si la paire est incapable pour l’instant de progresser davantage, il y a peu de doute sur le fait que les haussiers gardent le contrôle sur la paire.

Les traders attendent de voir ce que la BCE va décider lors de sa réunion du 8 mai, avant de se risquer à pousser la hausse de l’euro jusqu’au seuil psychologique des 1.4000 et au delà. Au sujet des attentes, on peut noter que la semaine dernière, il semblait de moins en moins probable aux yeux des traders que la BCE assouplisse de nouveau sa politique monétaire, et le consensus s’accorde désormais sur un statut quo, qui devrait aider l’euro à progresser.

D’un point de vue technique, le graphique journalier montre que les prix ont rebondit la semaine dernière depuis la ligne de tendance haussière visible depuis le plus bas de juillet 2013 à 1.2755, tandis que les prix se maintiennent au-dessus de leur MM20, qui gagne en dynamique haussière. Les indicateurs sur la même échelle de temps sont timidement haussiers. Néanmoins, la hausse reste favorisée en cas de franchissement des 1.3890, pour ensuite viser un test des 1.3966, puis le seuil psychologique des 1.4000.

Les creux continuent d’être considérés comme des opportunités d’achat, ce qui est confirmé par l’étude des chandeliers japonais. Un support critique se trouve actuellement dans la zone 1.3770/80, et les stops sous ce seuil devraient être importants, et devraient favoriser une chute vers 1.3700-10. La pression baissière qui en découlerait pourrait même pousser la paire plus bas, à 1.3640, sans réellement endommager la tendance haussière.

Sous ce dernier seuil, on pourra cependant considérer que les baissier ont repris le contrôle.

Graphique EUR/USD D1


Cette analyse est offerte par notre partenaire FXStreet