Forex – EUR/USD : L’euro annule finalement son plongeon post-NFP avant la clôture en raison de la faiblesse des taux d’emprunt US

(ProfesseurForex.com) – Fin de semaine douloureuse pour les Dollar Bulls mais si vous avez avez suivi notre conseil hebdomadaire et que vous être restés du côté des haussiers sur EUR/USD, vous avez normalement réussi à dégager un profit cette semaine.

La corrélation entre les taux d’emprunt US et le Dollar a été nette aujourd’hui et si vous n’aviez pas encore l’habitude de suivre les taux US… Il est temps de vous y mettre. Une baisse des taux US se traduit par une baisse du Dollar sur le forex (logique, une monnaie qui rémunère moins se déprécie face à celle qui rémunèrent plus).

L’excellent rapport NFP a donc profité au Dollar et fait monter les taux d’emprunt US mais ces derniers ont rapidement effacé leurs gains pour finalement afficher une baisse sur la journée. Trouvez ci-dessous un graphique retraçant l’évolution du taux à 10 ans US.

Tan que les statistiques US ne seront pas vraiment convaincantes, les taux US ne monteront pas, signifiant qu’il y a peu de chances que EUR/USD se retourne à la baisse, à moins que la BCE assouplisse sa politique monétaire. Maintenant que le rapport NFP est passé, la conférence de presse de Mario Draghi est le prochain événement important sur le calendrier économique.

Pour en revenir à ce rapport d’emploi, les créations d’emplois sont bonnes mais il y a tout de même deux bémols. Premièrement, les salaires ont stagné. Deuxièmement, sans le recul du taux de participation (pop active), le taux de chômage aurait finalement augmenté…

Cela a donné du grain à moudre aux haussiers, en dépit de la révision en hausse des commandes de biens durables du mois de mars, qui permettent d’espérer que le PIB US a tout de même évité la récession au T1.

Autre explication de ce retracement à la hausse inopiné, la situation en Ukraine qui se dégrade à vitesse grand V. En effet, Les séparatistes continuent de saisir les bâtiments stratégiques à Odessa et Donetsk et la Russie a annoncé que l’accord de Genève était caduque…

Si même l’aversion au risque profite d’avantage à l’EUro qu’au Dollar, pas grand chose peu remettre en cause l’appréciation de la monnaie unique…

D’un point de vue graphique, la paire est de retour au-dessus des 1.3860 sur le forex et il est difficile de ne pas envisager un test des 1.3906 tôt ou tard.

  • Graphique taux 10 ans US

  • Graphique horaire

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.