L’avis des banques – EUR : Quelle est la suite des événements ? – Morgan Stanley

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD teste la borne haute de sa trajectoire haussière en raison de la baisse de l’excès de liquidités (en-dessous de 100 Mds $) et la hausse du taux EONIA. Un support de court terme tout du moins, note Morgan Stanley.

« … Mais désormais, la prochaine réunion de politique monétaire est déjà entrain de briller dans le calendrier des traders. La dernière réunion du FMI s’est focalisée sur les tensions déflationnistes dans la Zone Euro. Les commentaires des représentants Japonais et Américain du FMI plaidaient clairement pour une action de la part de la BCE. La rhétorique employé a de surcroît laissé entendre que la BCE ne recevrait pas beaucoup de plainte si elle commençait à faire baisser l’Euro, de quelque manière que ce soit. C’est ce que les gouverneurs ont essayé de faire ces derniers temps, notamment Mario Draghi, lorsqu’il a clairement annoncé qu’un Euro trop fort pèserait sur l’inflation et inciterait donc la BCE à agir. »

Nos dernières recherches montrent que la vigueur de l’Euro, qui est principalement liée à un manque de recyclage des surplus de la balance courante en investissant à long terme dans des actifs étrangers, requiert une action décisive de la part de la BCE. Utiliser un taux directeur plus bas pour combattre la vigueur de l’Euro pour avoir un impact à court terme mais ne changera pas la dynamique haussière de l’Euro.

« Bien que nous n’avons aucun doute que Mario Draghi usera d’une rhétorique très dovish lors de sa prochaine conférence de presse, pesant probablement sur l’Euro, nous ne pensons pas que cette réunion de politique monétaire du mois de Mai sera un tournant pour l’Euro. Toutefois, cet été, la pression va s’accroître sur la BCE pour qu’elle utilise des outils de politique monétaire plus agressif tel qu’un QE. »

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.