L’avis des banques – UE : N’oubliez pas les élections Européennes – Crédit Agricole

(ProfesseurForex.com) – En 2014, l’économie et non la politique a été le facteur premier des évolution de l’Euro et des prix des actifs Européens. Draghi, après tout, a apporté une garantie implicite en 2012 de faire tout ce qu’il faudra, à n’importe quel prix, pour protéger l’Euro. Ce qui a signalé le début de la fin de la crise de la dette en Europe. Depuis, les taux d’emprunt des pays périphériques se sont effondrés, le DAX a enclenché un rallye haussier de près de 50 % et l’EUro s’est apprécié de 6 %.

Toutefois, les élections Européennes ne devraient pas être ignorées car il y a des risques pour les actifs Européens.

Premièrement, le premier grand risque est que les partis anti-Europe s’accaparent une grande partie des votes, ce qui pourrait annuler les récents progrès faits au niveau des réformes économiques. Les investisseurs se focaliseront notamment sur les résultats en Italie, Espagne, Portugal et Grèce. Le plus grand risque est en Grèce étant donné le risque pour de nouvelles élections parlementaires anticipées si Syriza devait engranger une grande partie des votes. En effet, une large victoire de Siriza pourrait provoquer un shock étant donné que la Grèce cessera probablement de mettre en place les réforme douloureuses.

Deuxièmement, si l’appétit se montre très faible via l’élection de partis anti-austérité dans les trois autres pays pour les réformes douloureuses et l’austérité, cela pourrait inciter les investisseurs à repenser leurs investissements.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.