La rhétorique de Mario Draghi fait mouche in extremis, l’Euro reste orienté à la baisse

Mario Draghi 1

(ProfesseurForex.com) – Nous avions anticipé que la tâche serait difficile pour Mario Draghi aujourd’hui afin de maintenir EUR/USD sur la pente descendante. Le président de la BCE semble avoir réussi mais cela aura été laborieux.

En effet, mis à part la rhétorique de Mario Draghi, la BCE ne peut pas utiliser grand chose à moyen terme devant la baisse continue de l’inflation. Rappelons que tous les leviers « conventionnels » ont été épuisés en Juin et que la BCE attend maintenant de voir l’impact sur l’économie.

De ce point de vue, Mario Draghi a souligné que les mesures de Juin et notamment le taux de rémunération négatif avaient été un succès ..

Le premier mouvement baissier sur EUR/USD a eu lieu lors du discours d’introduction lorsque Mario Draghi a répété que la BCE intensifiait ses préparatifs en vue d’un programme de rachats d’actifs (Mario Draghi spécifiera plus tard que cela inclut des rachats d’ABS mais aussi de dette souveraine). Mais le cross est rapidement remonté car rien de nouveau au final..

Le président soulignera par la suite que le conseil des gouverneurs reste unanime quant à l’utilisation de telles politiques monétaires non conventionnelles si nécessaire. C’est à dire si les anticipations d’inflation à moyen terme dévissent.

Mais la BCE continue d’annoncer que les anticipations d’inflation à moyen terme sont « bien ancrées et en ligne avec l’objectif d’inflation à 2 % sur le long terme ». « Nous n’avons pas été surpris par la baisse à 0.4 % de l’inflation en Juillet » a déclaré Draghi…

En résumé, Mario Draghi a donné l’impression d’être un peu plus déterminé quant au QE et autres programmes de rachat d’actifs (ABS). Il ne pouvait pas faire grand chose d’autre pour éviter une hausse de EUR/USD qui se profilait dangereusement. Mais ne soyons pas leurrés trop facilement, le QE et consort reste hypothétique…

Pour renforcer sa rhétorique Dovish, Mario Draghi a aussi déclaré que les politiques monétaires de la BCE et de la FED allaient diverger « longtemps ». Cela a achevé les haussiers qui ont finalement jeté l’éponge après 45 min de conférence de presse.

Mais inutile d’analyser tous les mouvements de 20 pips dans un marché de 6 Mds $ journalier…

Mario Draghi a également souligné que les données économiques actuelles pointent vers un ralentissement de la croissance et que le risque géopolitique grandissait un peu partout dans le monde depuis quelques mois. Les tensions avec la Russie sont la plus grande menace pour la croissance globale et Européenne.

Autre petite touche Hawkish, « la croissance du crédit est moins mauvaise qu’auparavant ». Rappelons c’est de là que viendra le salut de la croissance Européenne apparemment.

Enfin notons que le président de la BCE a souligné que l’Union monétaire n’était pas terminée, appelant de ses vœux à une union fiscale après le succès de l’Union budgétaire. Il a aussi souligné le grand pas en avant que constitue l’Union bancaire tout en saluant le projet d’Union des marchés de capitaux de Jean Claude Juncker, le président de la Commission Européenne (Euro-obligations?…).

Bilan final : EUR/USD reste orienté à la baisse. La rhétorique de Mario Draghi  (good job..) est à mettre dans la balance bien sûr mais n’oublions pas que les statistiques Européennes ont été très décevantes cette semaines et cela va aussi largement dans le sens de la baisse.

Trouvez ici le discours d’introduction de Mario Draghi

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 7 = quarante deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>