Avis de banque – BCE : La crise à Francfort ? Pas si vite – Crédit Agricole

(ProfesseurForex.com) – Bien que certains passages de la révélation de Reuters à propos de la grogne au sein du conseil des gouverneurs pourraient être vrais (notamment contre les initiatives de Mario Draghi), Mario Draghi détient une claire majorité parmi les Doves et les centristes, incluant Constancio, Coeuré et Praet au niveau du directoire.

Les embuches politiques sur le chemin du QE restent significatives mais la politique monétaire de la BCE sera drivée par les données économiques. Aujourd’hui, Mario Draghi devrait répéter que de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire sont possible si les prévisions d’inflation se dégradent.

Au bout du compte, ce qu’il s’est passé mardi (sabotage orchestré), ne devrait pas empêcher le conseil des gouverneurs de maintenir un ton Dovish. Mario Draghi pourrait plutôt profiter de l’opportunité pour réaffirmer son leadership en imposant quelques changements Dovish à son communiqué ou par laisser entendre que de nouveaux assouplissements monétaires sont à venir durant la séance de questions réponses.

Nous pensons que si la BCE révise à a baisse ses perspectives économiques, les conditions d’accès au TLTRO seront assouplies et que les achats d’actifs pourraient être étendus à la dette d’entreprise en décembre.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

N’oubliez pas que vous pouvez commenter cet article ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>