Politique Monétaire américaine – A quand le QE4?

(DailyFX.fr) - Depuis la crise financière de 2008 qui a entrainé une chute de 50% de nombreux indices boursiers internationaux, un nouveau système a été mis en place par les banques centrales : des prix administrés.

La FED, banque centrale la plus puissante du monde, a décidé de changer la donne. Quand les marchés baissent elle se met en face, puis elle accompagne la hausse en perfusant notre malade (le marché), qui sans sa dose de drogue quotidienne (sorte d'adrénaline) ne pourrait marcher.

Un graphique simple ci-dessous démontre mes dires.

Notez la corrélation entre le SP500 et le bilan de la FED

Please add a description for the image.

QE = quantitative easing = assouplissement quantitatif = injection de liquidité dans le système financier (fermé) en faisant croire qu'on relance l'économie réelle

Un peu d'histoire :

QE 1 : Décembre 2008 à Mars 2010

Le 18 Mars 2009, le plan de 600 Milliards a été épuisé, Ben Bernanke alors président de la réserve relance de 750 Milliards supplémentaires.

QE2 : Novembre 2010 à Juin 2011

600 Milliards de plus, 75 par mois.

QE3 : Septembre 2012 à Octobre 2014

Unlimited QE (assouplissement illimité), en temps et montants, l'argent gratuit coule à flot, nécessaire pour faire tenir des indices qui ont pris 150% dopés par les injections à outrance de la FED mais aussi de la BoE et la BoJ (Angletterre et Allemagne).

Le mois dernier a sonné le glas du QE3.

Et que s'est-il passé à chaque fois qu'un plan est arrivé à échéance?

Les indices ont perdu autour de 10%.

Preuve en image :

Please add a description for the image.

Aussi, malgré l'euphorie ambiante sur des marchés US qui ont retrouvé leurs plus hauts annuels suite à une hausse historiquement puissante ces 15 derniers jours, ressemblant à celle d'octobre 2000, je pense que les opérateurs devraient de nouveau hésiter à payer du SP500 à 2020 points. Une nouvelle vague baissière pourrait ne pas tarder.

Au passage, je rappelle que les cours actuels sont totalement hors norme, que les actions US sont surévaluées, les fondamentaux (tout comme les marchés) truqués par administration et politiques, pourvu que cela dure...

Quelle sera la suite? Une chute des marchés? le lancement d'un QE4? je ne sais pas. La logique voudrait que les bonnes vieilles habitudes perdurent, que l'on se fasse peur sur les indices et que les banquiers centraux arrivent une nouvelle fois au chevet des acheteurs...la donne a juste été modifiée à court terme par le Japon qui a donné un second souffle haussier en augmentant son QE de 50 000 milliards à 80 000 milliards de Yen par an. Car ce n'est pas aux USA que la situation est la plus critique, mais bien chez les Nippons, qui après 20 ans de QE, n'ont toujours pas compris que cela ne fonctionnait guère.

A ce sujet d'ailleurs, je rappelle que certains membres de la FED ont explicitement dit qu'ils ne savaient pas, puisque personne n'a jamais essayé, ce que les QE auraient réellement comme incidences à long terme. Alan Greenspan, ancien président de la FED, qui peut désormais parler, a tout simplement anticipé une catastrophe. Je suis de son avis, car profondément optimiste mais objectivement pessimiste avant tout.

Acheteurs, vous avez raison depuis 4 ans à jouer au jeu dangereux des QE, n'oubliez pas vos stops car le jour du grand décalage, les prix iront tout droit.

Conclusion :

Les marchés ne devraient pas tenir longtemps sans injections.

La baisse à venir sera certainement endiguée une nouvelle fois par les banques centrales.

Il se pourrait à l'avenir que les QE ne servent plus à faire monter les marchés mais à tout simplement les empêcher d'imploser.

Plus qu'à croiser les doigts, comme nos officiels

Please add a description for the image.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à ncheron@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @NicolasChéron

Please add a description for the image.


original source

Politique Monétaire américaine – A quand le QE4?

(DailyFX.fr) - Depuis la crise financière de 2008 qui a entrainé une chute de 50% de nombreux indices boursiers internationaux, un nouveau système a été mis en place par les banques centrales : des prix administrés.

La FED, banque centrale la plus puissante du monde, a décidé de changer la donne. Quand les marchés baissent elle se met en face, puis elle accompagne la hausse en perfusant notre malade (le marché), qui sans sa dose de drogue quotidienne (sorte d'adrénaline) ne pourrait marcher.

Un graphique simple ci-dessous démontre mes dires.

Notez la corrélation entre le SP500 et le bilan de la FED

Please add a description for the image.

QE = quantitative easing = assouplissement quantitatif = injection de liquidité dans le système financier (fermé) en faisant croire qu'on relance l'économie réelle

Un peu d'histoire :

QE 1 : Décembre 2008 à Mars 2010

Le 18 Mars 2009, le plan de 600 Milliards a été épuisé, Ben Bernanke alors président de la réserve relance de 750 Milliards supplémentaires.

QE2 : Novembre 2010 à Juin 2011

600 Milliards de plus, 75 par mois.

QE3 : Septembre 2012 à Octobre 2014

Unlimited QE (assouplissement illimité), en temps et montants, l'argent gratuit coule à flot, nécessaire pour faire tenir des indices qui ont pris 150% dopés par les injections à outrance de la FED mais aussi de la BoE et la BoJ (Angletterre et Allemagne).

Le mois dernier a sonné le glas du QE3.

Et que s'est-il passé à chaque fois qu'un plan est arrivé à échéance?

Les indices ont perdu autour de 10%.

Preuve en image :

Please add a description for the image.

Aussi, malgré l'euphorie ambiante sur des marchés US qui ont retrouvé leurs plus hauts annuels suite à une hausse historiquement puissante ces 15 derniers jours, ressemblant à celle d'octobre 2000, je pense que les opérateurs devraient de nouveau hésiter à payer du SP500 à 2020 points. Une nouvelle vague baissière pourrait ne pas tarder.

Au passage, je rappelle que les cours actuels sont totalement hors norme, que les actions US sont surévaluées, les fondamentaux (tout comme les marchés) truqués par administration et politiques, pourvu que cela dure...

Quelle sera la suite? Une chute des marchés? le lancement d'un QE4? je ne sais pas. La logique voudrait que les bonnes vieilles habitudes perdurent, que l'on se fasse peur sur les indices et que les banquiers centraux arrivent une nouvelle fois au chevet des acheteurs...la donne a juste été modifiée à court terme par le Japon qui a donné un second souffle haussier en augmentant son QE de 50 000 milliards à 80 000 milliards de Yen par an. Car ce n'est pas aux USA que la situation est la plus critique, mais bien chez les Nippons, qui après 20 ans de QE, n'ont toujours pas compris que cela ne fonctionnait guère.

A ce sujet d'ailleurs, je rappelle que certains membres de la FED ont explicitement dit qu'ils ne savaient pas, puisque personne n'a jamais essayé, ce que les QE auraient réellement comme incidences à long terme. Alan Greenspan, ancien président de la FED, qui peut désormais parler, a tout simplement anticipé une catastrophe. Je suis de son avis, car profondément optimiste mais objectivement pessimiste avant tout.

Acheteurs, vous avez raison depuis 4 ans à jouer au jeu dangereux des QE, n'oubliez pas vos stops car le jour du grand décalage, les prix iront tout droit.

Conclusion :

Les marchés ne devraient pas tenir longtemps sans injections.

La baisse à venir sera certainement endiguée une nouvelle fois par les banques centrales.

Il se pourrait à l'avenir que les QE ne servent plus à faire monter les marchés mais à tout simplement les empêcher d'imploser.

Plus qu'à croiser les doigts, comme nos officiels

Please add a description for the image.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste de Marché pour DailyFX.fr

Pour me contacter, écrivez à ncheron@fxcm.fr

Suivez-moi sur Twitter : @NicolasChéron

Please add a description for the image.


original source