BCE : Rendez-vous « début » 2015

draghi002_16x9

(ProfesseurForex.com) – Cette conférence de presse fut sans nul doute très Dovish, mais dans les intentions, et non pas dans le ressenti. L’évolution des taux de change a semblé suggérer une conférence Hawkish…

Premièrement, Mario Draghi s’est pour la première fois (durant une conférence de presse officielle de la BCE), et longuement exprimé sur le fameux QE (achat de la dette des états sur le marché secondaire).

Mario Draghi a affirmé que cela avait été discuté, tout comme de nombreux autres classes d’actifs. « La seule classe d’actif que nous n’avons pas discuté est probablement l’Or », rires dans la salle.. Mais au final, pris dans le contexte, c’était un peu hawkish..

Concernant l’inflation, Mario Draghi a aussi enfoncé le clou, prévenant que la baisse du prix du pétrole pourrait avoir un impact négatif de 0.4 % sur l’IPC et que les projections ont été abaissées de manière substantielle. Et étant donné que nous sommes à 0.3 % actuellement… Nous tomberions en début d’année prochaine en déflation. Et rappelons que des gouverneurs ont clairement annoncé qu’en cas de déflation, il y aura un consensus pour agir de nouveau via des politiques monétaires non conventionnelles (QE ?…). MAIS, il a surtout répété ce que le conseil des gouverneur veut : « Les anticipations d’inflation sont toujours en ligne avec l’objectif de stabilité des prix à moyen et long terme de la BCE ». Bon, si vous jetez un coup d’oeil sur ces anticipations d’inflation, ce n’est vraiment pas joli joli…

Autre chose, Mario Draghi a bien fait la distinction entre QE et OMT (programme via lequel la BCE voulait aussi acheter de la dette) et a insister pour s’en convaincre, que le QE était 100 % légal. « pensez vous que nous en discuterions si cela n’était pas légal ? » a-t-il déclaré.

Il a aussi bien fait comprendre que même si l’Allemagne s’oppose au QE, la majorité l’emportera et le QE verra quand même le jour. Mais dans le ton, on a senti que cela ne va pas être une partie de plaisir de s’opposer à la Bundesbank…

Mario Draghi a déclaré que les gouverneurs feront le point sur l’impact des mesures annoncées en début d’année prochaine, laissant entendre par là que la BCE pourrait alors agir de nouveau. En gros, si l’inflation tombe sous 0 %… Prié de dire si la BCE pourrait décider de nouvelles mesures, y compris d’achats d’obligations souveraines, dès la prochaine réunion du conseil des gouverneurs, M. Draghi a répondu au journaliste qui l’interrogeait : « Vous essayez de manière très intelligente de me faire dire quelle sera la date de nos prochaines décisions et vous n’y parviendrez pas. ‘Au début’ (de 2015) veut dire ‘au début’, cela ne veut pas dire la prochaine réunion, cela dépend beaucoup de la manière dont notre évaluation se passera ».

Concernant le TLTRO, Mario Draghi n’a pas vraiment eu l’air confiant. Il avait annoncé à l’époque espérer au moins 1000 Mds d’emprunts de la part des banques, mais nous risquons d’en être bien loin (verdict 11 décembre), ce qui devrait permettre d’ouvrir la porte à un QE pour combler le trou…

Autre chose. Il y a eu un petit changement au niveau de l’expression désignant l’objectif d’augmentation du Bilan de la BCE. C’était un peu plus Dovish mais le fait qu’il n’y ait même pas eu l’unanimité à propos de cette modification montre à quel point le conseil est divisé… Hawkish au final.

Donc dans l’ensemble, on sent bien que Mario Draghi veut provoquer les choses, continue d’essayer d’enclencher une prophétie auto-réalisatrice mais surtout qu’il n’a pour le moment tout simplement pas le feu vert. Les marchés se demande si Mario Draghi bluff…

Si l’inflation reste basse et passe sous 0 %, ce qui devrait arriver avec un baril de pétrole à 60 $, nous devrions voir un QE en début d’année prochaine, surtout si le TLTRO est un échec.

Même si EUR/USD est remonté, nous ne pouvons que vous conseiller d’être prudent et d’éviter d’acheter. A moins que vous pensiez que Mario Draghi n’arrivera pas à ses fins…

Trouvez ici les nouvelles projections économiques de la BCE (Très Dovish):

Croissance

0.8 % vs 0.9 % précédemment 2014

1 % vs 1.6 % précédemment 2015

1.5 % vs 1.9 % précédemment 2016

Inflation

0.5 % vs 0.6 % précédemment 2014

0.7 % vs 1.1 % précédemment 2015

1.3 % vs 1.4 % précédemment 2016

Investissement

0.7% vs 1.1% précédemment 2014
1.4% vs 3.1% précédemment 2015
3.2% vs 3.98% précédemment 2016

Chômage
11.6% aie 2014
11.2% aie 2015
10.9% vs 10.8% précédemment 2016

Exportations
3.2% vs 3.1% précédemment 2014
3.2% vs 4.5% précédemment 2015
4.8% vs 5.3% précédemment 2016

Importations
3.3% vs 3.5% précédemment 2014
3.7% vs 4.5% précédemment 2015
4.9% vs 5.3% précédemment 2016

Prévisions EUR/USD prises en compte pour réaliser ces projections
1.33 vs 1.36 précédemment 2014
1.25 vs 1.34 précédemment 2015
1.25 vs 1.34 précédemment 2016

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 × quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>