Prévisions Fondamentales EUR/USD: Le calendrier devient de nouveau très animé pour la semaine du 15 décembre, quelle influence anticiper sur EUR/USD?

(ProfesseurForex.com) – La semaine passée s’est révélée très calme en ce qui concerne les statistiques influentes sur l’EUR/USD, mais cette nouvelle semaine du 15 décembre sera beaucoup plus animée, avant que l’actualité ne se tasse de nouveaux sur les deux dernières semaines de la fin de l’année.

Statistiques Européennes

Le calendrier européen sera très chargé, avec plusieurs indicateurs majeures. Cela commencera mardi avec les PMI manufacturier et des services de la France, de l’Allemagne et de la Zone euro, à 9h, 9h30 et 10h respectivement. Sans rentrer dans le détail, on peut noter que tous ces 6 indices (manufacturier et services pour la France, l’Allemagne et la Zone euro) sont attendus en légère hausse, notamment le PMI manufacturier allemand, sans doute le plus important de la série, et qui devrait selon les prévision repasser en expansion au-dessus de 50 points, à 50,4 après 49,5 le mois précédent.

Les autres événements majeurs concerneront le climat des affaires allemand, avec l’indice ZEW, mardi à 11h, et l’indice IFO, jeudi à 10h. Pour l’indice Zew, les économistes anticipent une très franche remontée à 20,9 points, après 11,5 le mois précédent. Pour l’indice IFO, le consensus prévoit une hausse à 105,4, après 104,7 le mois précédent. Plus en détail, l’indice de la situation courante est attendu en hausse à 110,4 après 110,0 le mois précédent, tandis que l’indice des anticipations devrait monter à 101,1, après 99,7 le mois précédent.

Enfin, on devra surveiller mercredi à 11h l’estimation finale de l’IPC de la Zone euro du mois de novembre, qui devrait rester confirme à l’estimation précédente, à 0,3%. Il ne s’agira donc pas d’une surprise, mais la confirmation d’un IPC si bas ne pourra que conforter les spéculations pour de nouvelles actions de la part de la BCE.

Statistiques américaines

Du côté des Etats-Unis, l’actualité concernera surtout le secteur industriel, avec dès lundi l’indice Empire State à 14h30, et la production industrielle US du mois de novembre à 15h15. Les deux indicateurs sont attendus en hausse, à 12,29 contre 10,16 précédemment pour l’Empire State, et à +0,6% contre -0,1% précédemment pour la production industrielle.

On attendra également l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, jeudi à 16h, mais lui devrait de son côté afficher une nette baisse selon les prévisions, à 25,6 points, après 40,8 le mois précédent.

On notera également que tout comme la Zone euro, les USA publieront la dernière estimation de leur IPC du mois de novembre, attendu en révision baissière à 0,1%, après 0,2% le mois précédent (données mensuelles), ce qui ne devrait toutefois pas être suffisant pour influencer les anticipation de politique monétaire de la Fed.

En dehors de cela, on notera que les statistiques immobilières de mardi devraient se révéler mitigées.

Quel impact sur EUR/USD ? Hausse ou baisse pour la semaine du 15 décembre 2014 ?

Mis à part l’IPC, qui constituera une douloureuse piqure rappelant le contexte macroéconomique de fond (qui reste défavorable à l’Euro), toutes les statistiques européennes sont attendues en hausse, et parmi elles, certaines peuvent être considérées comme des indicateurs réellement majeurs.

Aux Etats-Unis, les statistiques du début de la semaine sont attendues en nette hausse (production industrielle et Empire State), mais les résultats devraient ensuite se révéler plus mitigés (IPC et indice de la Fed de Philadelphie.

De but en blanc, on pourrait donc prévoir une influence baissière sur l’EUR/USD. Cependant, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte, et qui incitent à la prudence en ce qui concerne l’achat de EUR/USD :

*La politique monétaire actuelle aux USD et en Europe et ses perspectives font état d’une divergence qui reste fondamentalement baissière pour l’Euro.
*Les statistiques européennes peuvent parfois être sources de bonnes surprises, et les stats américaines de déception, mais au final, les données économiques et le croissance restent bien plus solides aux USA, à tous les niveaux.
*La paire a bien résisté et rebondit la semaine dernière, ce qui devrait avoir déjà pas mal entamé son potentiel de rebond, qui reste limité, dans le cadre de la tendance graphique de fond qui reste baissière.

Au final, la prudence est donc de mise, mais nous serions tentés de miser sur la baisse, en pariant sur des mauvaises surprises en Europe, et des bonnes surprises aux USA, ainsi que sur le réalignement de l’Euro avec le contexte macro de fond, qui n’a pas changé et reste donc baissier.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq × = 35

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>