Avis de Banque – BCE : ING prévoit un QE au premier semestre 2015, mais relève la dette souveraine comme l’un des pires actifs à acheter en 2015

(ProfesseurForex.com) – ING note qu’alors que de nombreux investisseurs institutionnels s’attendent à ce que la BCE élargisse son bilan avec l’achat de dettes souveraines au cours des deux premiers trimestres de cette année, la dette souveraine européenne est au bas de la liste des actifs les plus intéressants au cours des prochains mois.

Même si près de 64% des investisseurs institutionnels s’attendent à voir la BCE commencer un programme de QE « complet », incluant des obligations d’États avant la fin de cette année - avec 26.8% qui l’attendant au 1er trimestre et 20.5% au 2e trimestre - les obligations d’entreprises européennes et la dette souveraine sont au bas de la liste des actifs les plus attractifs au cours des 6 à 12 prochains mois si l’on considère le potentiel de rendement par rapport au risque.

A la place, malgré la suppression du QE de la Fed, considérée comme un risque important, les actions américaines sont en tête de liste, avec 40.8% des personnes interrogées dans un sondage d’ING Investment Management Risk Rotation Lundi, en faveur de cet actif, confirmant les résultats d’autres enquêtes et recherches d’investissement publiées à la fin de l’année dernière.

Les actions des marchés émergents (24.8%) et d’entreprises à haut rendement (20.8%) sont les deux prochains actifs préférés au cours des six à douze prochains mois.

Fait intéressant, l’énergie et les matières premières s’en sortent bien dans l’enquête, émergeant comme les sixième et septième actifs les plus attrayants.

Sur une base régionale, les États-Unis offrent les opportunités les plus attractives d’investissement (33.9%), suivis par les marchés émergents (24.6%) et le Royaume-Uni, tandis que le Japon est le dernier (6.4%), juste derrière l’Europe (9.4%).

En fait, plus que la suppression du QE et la hausse des taux d’intérêt de la Fed, l’enquête montre que la crise de la zone euro est le risque le plus important dans le portefeuille des investisseurs (60% des répondants contre 50% pour la suppression du QE). Un atterrissage brutal en Chine est le troisième risque le plus important.

D’autre part, la majorité des investisseurs institutionnels interrogés (56%) estiment que l’augmentation de la TVA au Japon et l’échec des Abenomics ne sont pas un risque significatif.

Dans ce contexte, l’appétit pour le risque est globalement resté le même au cours des 6 derniers mois (40.4%), même s’il a diminué pour 29.8% des répondants et a augmenté pour 29.1% d’entre eux.

Pour l’avenir, les alternatives (actifs non financiers comme l’art, spiritueux…) sont considérés comme la classe d’actifs préférées par 44.8% des 152 investisseurs institutionnels interrogés, juste derrière les actions (45.5%), et l’immobilier (29,1%).

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept + = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>