Grèce : La Grèce faiblit dans le bras de fer et demande une extension de 6 mois avec quelques compromis

(ProfesseurForex.com) – Le président de l’Eurogroupe a fait savoir que la Grèce avait bien fait parvenir une « demande d’extension du plan » d’aide internationale.

Athènes avait jusqu’à demain pour faire parvenir une demande de prolongation de 4 à 6 mois du plan d’aide actuel, assortie d’un certain nombre d’engagements.

En effet, Athènes, pour ne pas faire défaut, a besoin de 4 Mds au mois de Mars pour servir une partie de sa dette arrivant à échéance. Une dette représentant 175 % du PIB et qui est désormais détenue en très grande partie par le FESF, la BCE ou encore le FMI.

Apparemment des concessions ont été faites de part et d’autre. On notera que :

L’objectif d’excédent budgétaire est abaissé à 1.5 % du PIB contre 3 % prévu par le programme d’aide

Le plafond d’émissions de bons du trésor est relevé

Athènes souhaite aussi pouvoir appliquer une partie de son programme d’urgence sociale (notamment pour empêcher les saisies de biens immobiliers)

En échange, Athènes devra renforcer l’indépendance de l’administration fiscale afin de lutter contre l’évasion fiscale. En revanche, pas question de relever l’age de départ à la retraite, pas de hausse de la TVA ou de « flexibilisation » du marché du travail.

Pour résumer, la demande de prolongation de l’aide de la Grèce semble s’adresser au FESF, le fonds Européen de stabilité financière, et non plus à la Troïka. Ce qui remettrait à plat toutes les conditions, notamment celles imposées par le FMI. Une manière de dire pour la Grèce que ce n’est pas une extension, on joue vraiment sur les mots…

L’Eurogroupe étudiera tout ça demain et Mr Disjsselbloem, le président, aura probablement le dernier mot.

Bref, le bras de fer est à son comble et les négociations vont toujours bon train. La Grèce va probablement remporter une toute petite bataille avec ces 6 mois qui lui donneront le temps de négocier pour le prochain plan d’aide… Pour l’instant, nous avons l’impression que la majeure partie des conditions du mémorandum restent en place (Athènes voulait en supprimer 30 %)

Verdict demain soir mais pour le moment, EUR/USD recule car on sent que ce n’est que le début et que la Grèce reviendra à la charge plus tard.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>