Grèce : Où en sommes nous ? Que veut Athènes ?

(ProfesseurForex.com) – Alors que la Grèce se débat comme un beau diable pour mettre fin à l’austérité pour les pauvres en souhaitant annuler 30 % des accords passés pour les remplacer par 10 nouvelles réformes, le gouvernement vient tout juste d’être auréolé de la confiance du Parlement Grec (162 vs 300).

Alexis Tsipras s’est placé en sauveur de l’Europe, répétant être confiant qu’un accord sera trouvé. De son côté, le ministre des Finances Allemand a signifié que « si la Grèce ne veut pas d’extension de son programme d’aide, qu’il en soit ainsi »… Laissant entendre qu’il y aura de toute façon des conditions et qu’il va falloir négocier.

Le ministre des finances Grec, un peu plus tôt avait déclaré « si vous n’êtes pas prêt à accepter un clash, alors il n’y a pas de négociations » (par clash, le ministre entend un défaut unilatéral de la part de la Grèce…). Mais d’autres options sont aussi avancées, telles que des emprunts auprès de la Russie où de la Chine…

Hier des rumeurs de « plan » sont apparues dans la presse,suggérant qu’un accord autour d’un plan d’aide de 60 Mds avait été trouvé. Mais il ne s’agissait que de rumeurs. EUR/USD est monté sur le moment avant de vite redescendre.

Mais quels sont les desideratas d’Athènes ? : Un délai de 6 mois durant lequel son objectif d’excédent budgétaire sera raboté à 1.5 % contre 3 % aujourd’hui, le remboursement des intérêts payés à la BCE et la possibilité d’émettre de la dette à court terme.

D’autre part, la Grèce ne veut plus payer d’intérêts sur la dette détenue par la BCE et que l’OCDE prenne la relève de la Troïka (BCE, FMI, UE). Enfin, Syrisa souhaite échanger les titres de dette Grecs contre des obligations dont le rendement sera adossé à la croissance Grecque.

Il va falloir donner de solides garanties au niveau des réformes pour que l’UE accepte ce plan. Syrisa a peut être les moyens de ses ambitions car le parti veut effectivement lutter de toutes ses forces contre la corruption et le déficit fiscal.

Nous attendons la prochaine déclaration de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne. Sans oublier celle du président de l’Eurogroupe, qui parait-il, est passablement énervé ces derniers temps.. L’Eurogroupe se réunit aujourd’hui, gageons que les débats seront houleux…

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 5 = vingt cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>