Zone Euro : Les indices PMI sont de très bon augure mais l’Euro continue de reculer, plombé par la Grèce

(ProfesseurForex.com) – Les indices PMI de la Zone Euro pour le mois de février confirment le mieux que nous observons dans la Zone Euro depuis le début d’année. Le fait que la BCE passe à l’action renforce la confiance des entreprises qui se remettent au travail. L’indice marque un plus haut de 7 mois.

- L’Indice PMI Flash Composite de l’Activité Globale dans l’Eurozone s’inscrit à 53.5 (52.6 en janvier). Plus haut de 7 mois.

- L’Indice Flash de l’Activité dans le Secteur des Services de l’Eurozone s’inscrit à 53.9 (52.7 en janvier). Plus haut de 7 mois.

- L’Indice PMI Flash de l’Industrie Manufacturière dans l’Eurozone s’inscrit à 51.1 (51.0 en janvier). Plus haut de 7 mois.

- L’Indice PMI Flash de la Production Manufacturière de l’Eurozone s’inscrit à 52.2 (52.1 en janvier), un plus haut de 7 mois.

Les enquêtes PMI de février dressent un tableau positif de la situation économique de la zone euro.

Malgré la crise de la dette grecque, la croissance économique s’accélère et cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois. Si les résultats de mars ne se révèlent pas décevants, l’économie de la zone euro pourrait ainsi enregistrer une croissance d’au moins 0,3 % au premier trimestre.

Autre tendance très favorable pour l’économie de la région, les créations d’emplois s’accélèrent au cours du mois. L’emploi enregistre en effet sa plus forte croissance depuis 2011, l’amélioration des perspectives économiques et le raffermissement de la demande incitant les employeurs à renforcer leurs effectifs.

La mise en place prochaine du QE de la BCE entraîne par ailleurs un fort regain d’optimisme chez les entreprises, le taux de confiance atteignant son plus haut niveau depuis trois ans et demi.

La croissance reste toutefois très dépendante de l’économie de service dont l’expansion s’appuie essentiellement sur des réductions de prix. La faiblesse du secteur manufacturier, et la croissance inégale qui en résulte, restent très préoccupantes.

Enfin, c’est en France que l’on observe la principale évolution mise en évidence par les dernières données de l’enquête. L’économie française semble en effet sortir de sa torpeur, et enregistre sa plus forte croissance depuis le début du deuxième semestre 2011, la baisse des prix ayant dopé les dépenses des consommateurs.

Ce n’est pas suffisant pour faire remonter EUR/USD qui s’enfonce devant l’incertitude liée à la Grèce. Nous nous dirigeons vers un bras de fer qui risque de secouer la Zone Euro…

Capture

B-RtIu2IEAAAEAu

B-RvUG-IAAAhVoL

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>