Grèce : Résumé de la situation avant un Eurogroupe sous haute tension

(ProfesseurForex.com) – Le Premier ministre Grec Alexis Tsipras s’est déclaré « fermement optimiste » quant à la conclusion d’un accord la semaine passée. Mais à mesure que nous approchons de l’Eurogroupe de Riga, il est permis d’être septique.

Du côté Allemand surtout, on continue de réclamer à la Grèce la mise en place des réformes déjà promises pour débloquer de nouvelles tranches d’aide. Il se dit que si accord il devait y avoir, ce sera probablement plutôt pour le 11 Mai, date du prochain Eurogroupe.

Car pour le moment, les créanciers se plaignent d’avoir ace à eux des discours idéologiques sans qu’il soit permis de se faire une bonne idée des dépenses et des recettes. Plus concrètement, la Grèce refuse de baisser les retraites et refuse de vendre les bijoux de famille à outrance pour combler des caisses de l’état. Des désaccords subsistent aussi concernant le droit du travail, la hausse de la TVA ou encore la sécurité sociale.

Cette volonté de nos interlocuteurs de nous faire passer pour des incompétents alors que nous ne sommes tout simplement pas d’accord sur le fond devient très irritante », regrette une source gouvernementale.

Si les fonds ne sont pas débloqués au cours cette semaines, le risque de défaut pour les semaines suivantes sera palpable. En effet, Athènes va devoir trouver 879 M en Mai pour le FMI, qui a refusé l’idée d’un espacement des remboursement. Mais d’après ce qu’il se dit, la Grèce a encore de quoi payer à court terme.

Un jeu de poker menteur en quelque sorte. L’un menace d’un grexit et l’autre d’une défaut unilatéral. Mais chacun pense que l’autre ne mettra pas ses menaces à exécution.

Le second plan d’aide (dont la Grèce essaie de faire débloquer la dernière tranche de 7.2 Mds), se termine en Juin. Après il faudra embrayer sur un nouveau programme, ce qui permettrait à la Grèce d’oublier une partie de l’héritage de promesses des prédécesseurs…

Bref, l’Euro reste l’otage des Grecs et pour le moment l’incertitude demeure. Si aucun début d’accord n’est trouvé Jeudi, la Grèce va faire défaut, c’est une certitude.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>