Analyse EUR/USD : Le FOMC n’est pas parvenu à faire sortir la paire de son range, qu’en sera-t-il des publications d’aujourd’hui ?

(ProfesseurForex.com) – Depuis le début de la semaine, la paire EUR/USD est resté enfermée dans un range d’indécision entre 1.1200 et 1.1380 (mise à part la mèche vers 1.1151 de Vendredi), dans l’attente de la réunion du FOMC d’hier soir.

Le communiqué de la Fed a ainsi fait état d’une amélioration des conditions économiques actuelles, particulièrement sur le front de l’emploi, mais a aussi montré une baisse des prévisions de croissance et une hausse de celles du chômage pour l’année en cours.

Plus décevant encore, les projections moyennes et médiane des anticipations de taux des gouverneurs ont globalement reculé.

Au final, une première hausse de taux cette année reste encore très probable, mais il est moins sûr qu’elle soit pour Septembre, et le rythme des hausses à suivre sera potentiellement encore plus graduel qu’anticipé.

Ainsi, le Dollar a reculé sur le marché des devises, et la paire EUR/USD est sortie par le haut de son triangle de consolidation.

Cependant, elle garde un profil assez indécis à court terme, puisqu’elle reste tout de même dans le range en place depuis la semaine dernière à 1.1200-1.1380.

En effet, EUR/USD ne parvient toujours pas à dépasser cette zone de résistance clé, mais en reste assez proche et pourrait profiter de tout élément haussier aujourd’hui pour monter au-dessus des 1.14.

Nous suivrons ainsi de près la réunion de l’Eurogroupe qui pourrait annoncer une avancée des négociations entre la Grèce et ses créanciers, mais les analystes semblent plutôt s’attendre à un nouveau blocage aujourd’hui.

En termes de statistiques, nous aurons ce matin à 10h le bulletin économique de la BCE, avant la publication des coûts salariaux dans la Zone Euro pour le T1. Ensuite dans l’après midi, les traders seront attentifs à 14h30 à la révision des chiffres de l’inflation IPC aux Etats-Unis pour le mois de Mai. A la même heure nous suivrons aussi les inscriptions hebdomadaires au chômage, la balance des paiements et l’indice Bloomberg de confiance des consommateurs. Enfin à 16h, nous pourrons suivre le Philly Fed, l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie.

La journée sera donc assez chargée, et pourrait permettre une sortie de range aujourd’hui.

Au-dessus de la résistance immédiate à 1.1380, les seuils suivants sont à 1.1400, 1.1450, 1.1465 et 1.1500. A la baisse, les supports sont à 1.1350, 1.1300, 1.1200 et 1.1150.

La paire EUR/USD se négocie actuellement à 1.1345 sur le Forex.

Graphique EUR/USD H1

EURUSDH1Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Commenter

  1. Delvert says

    Pas sortie de son range ? Il tourne déjà autour de 1,14 actuellement ! Yellen a écouté Obama, si seulement Draghi pouvait écouter Merkel !!!
    Euro en hausse, Dax, Cac en berne, car si aujourd’hui la Fed n’est plus à craindre, le dossier grec lui continue de nous pourrir la vie, en particulier sur le Cac, qui perd tous les jours un peu plus de terrain.
    Plus de – 500 points depuis les plus hauts d’avril !
    Et, avec le feuilleton grec qui n’en finit pas, on en a encore sans doute pour des semaines avant de voir le bout du tunnel
    Seule consolation, le marché US lui, va sans doute continuer de progresser

    • says

      EUR/USD a cassé à la hausse ce matin, mais à l’heure de la publication de l’article, la paire restait encore en dessous des 1.1380, la borne haute du range mentionné.
      Pour le reste, la Grèce reste en effet le sujet de préoccupation majeur sur les marchés actuellement, et cela peut encore durer un moment.

  2. delvert says

    1,138 plutôt que 1,14 ? Pfff !,..
    Ok, on n’est pas (encore ?) à 1,15, voire plus…
    Mais on tourne quand même autour de 1,14, parfois en-dessous, parfois au-dessus.

    Et c’est bien haut, disproportionné par rapport à la situation économique européenne, et, actuellement au dossier grec qui plombe totalement l’ambiance.

    Ceci dit, il y a apparemment moyen d’expliquer le paradoxe enlisement dossier grec/hausse euro, et pas uniquement par l’espoir des traders d’une sortie de crise favorable.
    Sinon, comment alors expliquer l’effondrement des indices européens ? Pour le moment, y’a pas l’air d’y avoir beaucoup d’espoir de ce côté-là !!!

    Voici un article qui le fait de manière assez convaincante, me semble-t-il : :
    >>>> http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/ne-vous-y-trompez-pas-l-euro-qui-progresse-est-un-signe-de-defiance-1061726.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− un = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>