Avis de Banque – USD et EUR : Les perspectives de Crédit Agricole à horizon 3-6 mois et au-delà

(ProfesseurForex.com) – Nous restons haussiers sur USD avant la hausse de taux de la Fed, que nous prévoyons en Septembre. Ce point de vue est conforme à la tendance historique de USD qui s’apprécie avant et pendant les premiers stades des cycles de resserrement passés aux États-Unis. L’USD devrait surperformer contre les devises de financement du G10 – EUR, JPY et CHF – ainsi que les monnaies de matières premières dans les prochains mois.

A pus long terme (6 à 12 mois), nous sommes moins confiants que la hausse de USD soit maintenue. En particulier, la reprise américaine conduite par la consommation demeure irrégulière, tandis que l’investissement des entreprises reste relativement faible. L’inflation et la croissance des salaires sont attendues en hausse, mais doivent pousser la Fed à resserrer agressivement dans les prochains trimestres.

Un autre risque pour les perspectives de croissance des États-Unis semble être la réaction du marché au resserrement de la Fed, étant donné la réaction en 2013 à la fin du QE, et particulièrement si la croissance étrangère déçoit. Nous pensons que le FOMC va procéder avec prudence après la première hausse de taux, en étant guidé par la réaction des données et du marché financier aux changements politiques. Nous pensons que la Fed dispose d’un cadre de risque/gain, et le risque de resserrement trop tôt ou trop agressif l’emporte sur les coûts d’un resserrement tardif. Tout cela devrait réduire les possibilités de gains soutenus de USD à plus long terme.

Nous maintenons notre vue baissière sur l’EUR dans les 3 à 6 prochains mois et nous attendons EUR/USD à la parité au T4. La persistante divergence politique entre la Fed et la BCE ainsi que les préoccupations au sujet de la Grèce devraient continuer à assombrir les perspectives de la paire. La BCE va rester engagée dans son QE malgré le récent rebond dans le sentiment économique de la Zone Euro et le retour plus tôt qu’attendu de l’IPCH. Les inquiétudes sur la Grèce devraient s’attarder malgré des indications récentes qu’Athènes et ses créanciers sont peut-être plus proches d’un accord. Avec les taux de la Zone Euro susceptibles de rester proches de leurs récents planchers, l’EUR devrait rester une monnaie de financement attrayante.

A plus long terme (6 à 12 mois), nous prévoyons une progressive consolidation de EUR avec une reprise conjoncturelle soutenue dans la Zone Euro qui devrait encourager les investisseurs à réduire leurs paris sur un assouplissement plus agressif par la BCE, réduisant l’attractivité de l’EUR comme monnaie de financement. Nous pensons en outre, qu’après des mois d’acharnement, la Grèce et ses créanciers pourront trouver un accord.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 2 = sept

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>