Analyse EUR/USD: Les résultats du référendum en Grèce n’impressionnent finalement pas l’Euro, les traders attendent la suite des événements

(ProfesseurForex.com) – La réaction de l’Euro Dollar face au référendum grec aura donc été limitée. La paire a en effet clôturé dimanche soir à 1,1104, et termine cette première journée de la semaine autour de 1,1060 après avoir digéré le « non » du peuple grec aux propositions des créanciers du pays.

Entre temps, quelques mouvements importants ont eu lieu, avec tout d’abord une ouverture en gap baissier de 125 pips hier soir, et un creux à 1,0970 qui a suivit peu après. Aujourd’hui, la paire a marqué un sommet sur les 1,1093, et n’a donc pas encore rebouché le gap, mais avec un impact baissier final d’environ 50 pips, on peut affirmer que les traders n’ont pas paniqué.

Comme nous l’avons déjà souligné plus tôt, on peut trouver plusieurs explications à ce comportement du marché :

1- Les anticipations : Les sondages pré référendum étaient serrés, et sans aller jusqu’à dire que le marché s’attendait à un « non », on peut estimer que cette issue avait été au moins en partie anticipée.

2- Les espoirs d’une ultime solution : Le vote « NON » en Grèce ne va pas automatiquement entrainer une sortie du pays de la Zone euro, et les négociations avec les créanciers reprendront dès demain. Les traders semblent à ce propos encore croire à un accord pour sauver le pays, même si le chemin semble long et difficile pour parvenir à une solution finale.

3- Les rachats de positions vendeuses de couverture : Enfin, et c’est peut être l’explication la plus importante, l’EUR est clairement soutenu par des rachats de positions vendeuses en Euro destinées à couvrir des achats étrangers en actifs européens. En effet, lorsque les investisseurs étranger investissent sur les bourses européennes, ils y associent des positions vendeuses en Euros pour se couvrir contre le risque de change. Les inquiétudes au sujet de la Grèce entrainant les investisseurs à déboucler leurs investissements, ils rachètent également automatiquement les positions vendeuses de couverture associées, ce qui entraine un impact mécaniquement haussier sur la monnaie unique.

En ce qui concerne la suite des événements, la prochaine étape sera la réunion d’urgence de l’Eurogroupe de demain, où il pourrait être question d’une « aide humanitaire » a destination de la Grèce. Les négociations entre le pays et ses créanciers vont également reprendre en vue d’une aide plus durable, et la paire EUR/USD risque donc encore d’évoluer au rythme du dossier grec pour les prochains jours.

En regardant un peu plus loin, on peut aussi définir la date du 14/07 comme majeure pour la Grèce, puisque à cette date, le pays devrait à cette date faire défaut sur une importante ligne obligataire, ce qui conduira les agences de notation à acter le défaut de paiement de la Grèce. La date du 30 juillet, où le pays doit théoriquement rembourser 3.5 milliards d’euros a la BCE, est aussi à garder en tête.

D’un point de vue graphique, l’incertitude, avec une touche baissière, continue de dominer, avec la formation d’un large triangle visible en données journalières notamment. Enfin, en ce qui concerne les seuils importants, on peut repérer des résistances à 1,1050, 1,11, 1,1115-20, 1,1150 et 1,12. A la baisse, les premiers supports se situent à 1,1000-10, 1,0950-70 et 1,0900.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,1065 sur le Forex.

Graphique EUR/USD H1

eurusdh106074

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un × = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>