La BCE donne l’impression de lâcher la Grèce, la balle est maintenant dans le camp du conseil Européen

Capture

(ProfesseurForex.com) – L’Euro n’est peut être pas aussi irréversible que la BCE voulait nous le faire croire jusqu’à présent. Un changement de ton notable est désormais palpable du côté des gouverneurs de la BCE.

Il semblerait que même la gardienne de l’Euro se soit résigné à envisager le scénario du Grexit. En effet, les gouverneurs n’hésitent plus à dire que la BCE à les outils pour faire face au Grexit et éviter une contagion financière.

Même Mario Draghi a déclaré à un journaliste du Il Sole 24 Ore qu’il ne savait pas si la Grèce allait parvenir à trouver un accord pour débloquer un troisième plan d’aide. « Cette fois-ci, ce sera très difficile » a-t-il ajouté.

Ces commentaires suggère qu’il ne pourra pas à lui tout seul s’opposer à un Grexit si Angela Merkel ne cède pas d’un pouce sur la question de la restructuration de la dette Grecque.

Le gouverneur Hansson (Estonie) a été encore plus explicite aujourd’hui en déclarant que la BCE a été « forcée » (par l’Eurogroupe) à envisager le Grexit. Et le gouverneur Allemand, Mr Weidmann, a lui tout bonnement réclamé la sortie de la Grèce de la Zone Euro puisqu’il refuse de fournir des liquidités aux banques Grecques.

La BCE semble vouloir laisser penser qu’elle a lâché la Grèce. La balle est désormais probablement entièrement dans le camp des chefs d’état Européens. Ces derniers se réunissent Dimanche (Les 28 pays de l’UE) et il se pourrait bien que la question y soit tranchée.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× deux = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>