FOREX : Les commodity currencies (AUD, CAD, NZD) remontent séchement, pourquoi ?

1024x1024

(ProfesseurForex.com) – La réaction initiale logique était de penser que la dévaluation du Yuan est une tentative désespérée de la part de la Chine pour maintenir son économie et surtout ses exportations à flot, suggérant que les importations de matières premières vont continuer de ralentir.

Suggérant par conséquent que le prix des matières premières et donc que les monnaies des pays exportateurs de matières premières (commodity currencies, AUD, NZD, CAD, NOK etc…) vont baisser. Mais une dévaluation de 4 % n’est pas suffisant pour changer la donne. Toutefois, certains pensent que la BPoC va aller jusqu’à dévaluer le Yuan de 10 %…

Mais le Forex se retourne et après avoir été sous forte pression, les commodity currencies remontent. L’Euro suit le même chemin.

La raison derrière ce retournement est que les marchés estiment peut être désormais que cette dévaluation va donner matière à réfléchir à la FED et que cette dernière pourrait bien saisir l’opportunité pour reporter la hausse des taux directeurs. En effet, la dévaluation du Yuan va aggraver les pressions déflationnistes et nous nous rappelons que le gouverneur Fischer a déclaré que les taux ne seront pas remontés tant que l’inflation ne sera pas revenue sur des niveaux plus favorables.

En effet, si l’on met de côté le marché de l’emploi, nous ne pouvons pas dire que l’économie soit sur des chapeaux de roues. A ce propos, il faudra garder un œil et le bon sur les ventes au détail US plus tard dans la semaine. Notons aussi qu’une hausse de 10 % du Dollar sur le Forex coûterait environ 1 % de croissance… La FED a de quoi s’inquiéter de la décision de la BPoC.

Si la FED décide de reporter la hausse des taux directeurs, et donc qu’elle n’agira pas en Septembre (probabilité de 40 % actuellement si l’on observe les marchés futures), il est aussi logique de penser que le Dollar va faiblir. En partant du principe que la hausse des taux directeurs a déjà été en bonne partie intégrée dans les cours.

Si l’on se réfère aux taux d’emprunt US (qui devraient monter si les marchés intègrent effectivement une hausse prochaine des taux directeurs), on ne peut pas dire que les marchés aient réellement beaucoup intégré la hausse des taux directeurs dans les prix et les taux de change.

D’autre part, soulignons que le spread de taux Bund/US treasuries est au plus bas depuis 6 mois, ce qui est haussier pour l’Euro, soit dit en passant.

Nous sommes donc d’avis que le recul actuel du Dollar n’est qu’une correction qui perdra en dynamique bientôt, peut être dès demain si les ventes au détail US sont bonnes et que l’inflation dans la Zone Euro reste faible. On notera aussi que l’aversion pour le risque refait surface, si l’on on se fit au baromètre qu’est USD/JPY.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois − = 1

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>