Avis de Banque – BCE: Les réactions de 6 analystes spécialisés BCE suite à la réunion plus dovish que prévue d’hier

(ProfesseurForex.com) – Suite à la réunion mensuelle de la BCE d’hier qui a surpris par son caractère plus dovish que prévu, nous vous proposons ci dessous un receuil de réactions d’analystes spécialisés dans le suivi de la BCE :

Philippe Gudin, Antonio Garcia Pascual, Barclays :

Compte tenu de la faiblesse des perspectives d’inflation et des révisions à la baisse de la BCE, nous conservons notre prévision que la BCE devra assouplir davantage sa politique monétaire avant la fin de l’année, probablement en étendant son programme d’assouplissement quantitatif.

Bien que nous croyons qu’une réduction du taux de dépôt serait probablement plus efficace à l’affaiblissement de l’Euro, nous retenons de la conférence de presse d’hier, et de l’absence de discussion par le Conseil, qu’une baisse des taux de dépôt reste peu probable.

Howard Archer, IHS Global Insight :

La porte est maintenant clairement grande ouverte à la BCE pour intensifier son rythme d’assouplissement quantitatif à court terme et/ou augmenter sa taille globale et sa durée. Savoir si la BCE va emprunter cette porte dépendra clairement de savoir si la croissance de la zone euro continue de souffrir et si lesperspectives d’inflation se détériorent davantage.

Dans le même temps, la BCE espère sans doute que la possibilité très réelle de plus de QE à venir, exercera une pression à la baisse sur l’Euro, ce qui serait bénéfique pour relever les perspectives de croissance et d’inflation.

Heidi Schauman, Nordea :

La BCE n’a pas encore pris de grandes décisions, mais la première étape vers l’élargissement du programme du QE a été prise. Nous constatons que la probabilité de plus de QE a augmenté, alors que la BCE a décidé d’augmenter la limite de la part d’émission et ainsi l’encours des obligations éligibles au QE. Ce message laisse aux marchés plus d’espace pour évaluer un programme d’assouplissement quantitatif élargi, soutenant les obligations allemandes et frappant l’EUR.

Carsten Brzeski, ING :

Quelle différence peuvent faire seulement quelques mois. Rappelez-vous qu’en Mars et Avril, la BCE était très optimiste sur l’économie de la zone euro, avec le Président de la BCE Mario Draghi, soulignant l’impact positif du QE (et même son effet d’annonce pure). Maintenant, juste quelques mois plus tard, la BCE est devenue moins optimiste. Après la réunion de la BCE d’hier, le Président Draghi a été plutôt Dovish, en gardant la porte ouverte pour intensifier le QE.

Marc Ostwald, ADM Investor Services :

Alors que les commentaires de Draghi au cours de la session de Q/R pourraient être décrits comme un « tâtonnement », le tour de main en termes de dose renouvelée de « tout un discours et aucune action » était une fois de plus magistral, surtout dans le soulignement du ton Dovish et le fort biais d’assouplissement de la BCE.

Dr Joerg Kraemer, Commerzbank :

La BCE a abaissé ses prévisions de croissance et d’inflation plus fortement que prévu. Malgré cela, le Président de la BCE Mario Draghi estime toujours des risques baissiers notables. Nous voyons notre point de vue confirmé, que la BCE va assouplir sa politique monétaire. Elle est susceptible de le faire à sa réunion de Décembre. Et une augmentation de son volume d’achat mensuel est plus probable que la simple continuation des achats au-delà de Septembre 2016.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 1 = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>