La BCE augmente le stock d’actifs éligibles au QE et sabre ses perspectives éonomiques, l’Euro sombre

draghi

(ProfesseurForex.com) – La BCE n’a finalement pas attendu de voir la FED abattre ses cartes. Mario Draghi a tenu un discours très Dovish, soutenu par les nouvelles prévisions d’inflation et de croissance (qui ne prennent même pas en compte les récentes turbulences sur les marchés globaux) révisées en forte baisse…)

Pou résumer :

Inflation :

2015 : 0.1 % vs 0.3 % précédemment

2016 : 1.1 % vs 1.5 % précédemment

2017 : 1.7 % vs 1.8 % précédemment (il ne fallait pas trop réviser en baisse les perspectives de long terme sous peine de voir sombrer un peu plus les anticipations de long terme des marchés…)

Croissance :

2015 : 1.4 % vs 1.5 % précédemment

2016 : 1.7 % vs 1.9 % précédemment

2017 : 1.8 % vs 2 % précédemment

D’autre part, et c’est d’ailleurs ce qui a lancé les hostilités sur l’Euro, la BCE a décidé d’augmenter le nombre d’actifs éligibles au QE, afin d’être sûr que le QE pourra être complété sans anicroches jusqu’en Septembre 2016. La BCE peut désormais acheter jusqu’à 33 % de n’importe quelle obligation (titre de dette des pays de la ZE) contre 25 % précédemment.

Voilà une action concrète et Dovish qui a tout de suite fait plonger l’Euro d’autant plus que Mario Draghi a insisté sur le fait que la BCE était prête à augmenter le QE si nécessaire. « Si nécessaire » signifie : Si l’objectif d’inflation n’est pas atteint en temps et en heure.

Ce qui semble très probable au vu des révisions à la baisse de l’inflation et les risques que font peser le ralentissement économique des pays émergents. La BCE se sent d’ailleurs plus concernée que la FED à ce sujet.

La banque centrale Européenne semble donc probablement convaincue que la FED va agir d’ici la fin de l’année et prend donc les devants car il ne s’agirait pas de laisser EUR/USD remonter au-dessus des 1.15 (le seuil inavoué au-dessus du quel la BCE ne laissera pas le taux de change remonter).

A propos de taux de change (qui ne fait pas partie du mandat de la BCE…), la BCE assume que le taux de change EUR/USD sera de 1.11 pour 2015 et 1.10 en 2016 pour calculer ses prévisions économiques.

Concernant le prix du baril, la BCE part désormais du principe qu’il sera de 55.3 $ en 2015 contre 63.8 $ précédemment et de 56.1 $ en 2016 contre 71 $ précédemment. Autant dire que les fluctuations récentes ont depuis probablement inciter le staff de la BCE à revoir ces chiffres à la baisse.

Pour résumer, la BCE a sorti l’un des atouts dont elle disposait encore avant de devoir augmenter effectivement le QE (augmenter la limite d’éligibilité des actifs Européens au QE), ce qui rend cette conférence de presse très Dovish et permet d’oublier pour un temps le scénario haussier sur EUR/USD.

Le Discours d’introduction

Les nouvelles projections économiques

Capture

Capture

Capture

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>