Chine : Le président de la BPOC se veut rassurant mais qu’on se le dise, la Chine fait peser un risque considérable sur les perspectives de croissance mondiale

OB-XZ645_pboc_G_20130627043628

(ProfesseurForex.com) – Le gouverneur de la banque centrale Chinoise s’est voulu rassurant à Lima lors de la conférence annuelle du FMI en déclarant que les « fondamentaux » Chinois comme sa balance commerciale très excédentaire assurerait la vigueur du Yuan.

Rappelons que la Chine a déclaré avoir laissé le Yuan se déprécier afin de conduire sa monnaie vers un régime de change flottant.

« Le rythme de croissance Chinois suggère que le Renmibi restera plus ou mois stable et proche d’un niveau d’équilibre. » a-t-il ajouté en soulignant d’autre part que les marchés ont mal interprété la décision de la BPOC au mois d’Août, provoquant alors un puissant regain de volatilité qui a notamment incité la FED à revoir sa copie.

Voilà un discours rassurant qui pourra stabiliser le risk sentiment mais ne soyons pas dupes. Léconomie Chinoise ralentit sévèrement et avec une dette totale (secteur privé compris) qui dépasse avoisine les 280 % du PIB, les investisseurs commencent à avoir de sérieux doutes quant à la capacité de la Chine de réaliser son changement de modèle économiques sans embûches.

« Production industrielle, production d’électricité, PMI, distribution de crédits… Tous les indicateurs traduisent la faiblesse actuelle de l’économie chinoise, qui semble n’épargner aucun secteur (automobile, équipements ménagers, production d’acier, ciment, textile, aluminium, charbon….) », déclare Pierre Sabatier, président de Prime view.

Les investissements massifs suite à la crise de 2008 qui a fortement réduit les exportations vers les pays occidentaux n’ont pas été réalisés avec la plus grande des sagesses et le dégonflement de la bulle immobilière va continuer de peser sur l’économie de l’empire du milieu.

Le grand risque à l’horizon pour la croissance mondiale est sans conteste un « hard lending » de l’économie Chinoise dont les efforts pour réorienter la croissance via la demande domestique ne seront pas sans peine.

D’où l’attentisme de la FED dont le secteur manufacturier commencent à sérieusement suggérer que le ralentissement Chinois n’épargnera pas l’Oncle Sam.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× six = 18

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>