Zone Euro : L’indice PMI manufacturier a continué d’enregistrer de modestes progrès au T3

(ProfesseurForex.com) – Malgré l’adoption de mesures de relance sans précédent par la Banque centrale européenne et une forte dépréciation de l’euro, le secteur manufacturier de la zone euro n’enregistre qu’une croissance modérée au troisième trimestre 2015, le risque d’un retour à la stagnation au cours des prochains mois n’étant pas exclu.

En effet, depuis l’essor généré par le programme d’assouplissement quantitatif lancé en début d’année, le taux d’expansion n’a évolué qu’au sein d’une fourchette étroite, synonyme de faible croissance dans la région, et se replie de surcroît à un plus bas de cinq mois en septembre.

La contribution de l’industrie manufacturière à l’expansion économique globale de la région devrait être minime au troisième trimestre, les faibles performances des fabricants freinant la croissance du PIB qui ne devrait pas excéder 0,4%.

Reflétant en partie l’affaiblissement de la demande en provenance des marchés émergents, la hausse

des nouvelles commandes à l’export ralentit également en septembre. La détérioration de la conjoncture économique globale pèse en outre sur la confiance des entreprises et incite les fabricants à revoir à la baisse leurs intentions d’embauche.

Le plus fort recul des prix de vente enregistré depuis sept mois ainsi que la chute des prix des achats viendront renforcer les inquiétudes relatives aux tensions déflationnistes et devraient inciter la BCE à adopter des mesures plus agressives.

Bien que l’Irlande continue d’enregistrer un rythme d’expansion supérieur à celui des autres économies de la région, on observe un ralentissement inquiétant de la croissance dans ce pays, la hausse de l’activité des fabricants irlandais enregistrant son plus faible taux depuis un an et demi en septembre.

Cette tendance s’accompagne de ralentissements similaires en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas.

La croissance faiblit également en Allemagne, et affiche un niveau particulièrement décevant compte-tenu des dernières mesures de relance.

Parallèlement, la contraction en Grèce montre des signes d’affaiblissement bien qu’elle reste marquée, tandis que la production en France semble se stabiliser

Capture fdf

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 × = quarante

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>