BCE : La Banque Centrale va-t-elle réellement pouvoir augmenter son QE cette semaine?

(ProfesseurForex.com) – La Banque Centrale Européenne publiera les conclusions de sa réunion mensuelle cette semaine, et depuis la précédente réunion de la BCE, qui s’était révélée très dovish sans toutefois que Mario Draghi n’annonce de nouvelles mesures, les attentes sont élevées pour cette réunion du mois de décembre.

Le consensus s’attend en effet à une nouvelle baisse du taux de dépôt, ainsi qu’à un renforcement du QE, mais augmenter ses achats d’actifs pourrait ne pas être aussi simple que ca pour la BCE.

Actuellement, la BCE prévoit d’acheter au total 700 milliards d’euros d’obligations d’Etat au total d’ici septembre 2016, et les économistes s’attendent à ce que ce montant soit augmenté à 1000 milliards d’euros, avec une extension de la durée et/ou du montant des achats mensuels.

Or, selon Reuters, 1700 milliards d’euros d’obligations européens (environ 30% du total des obligations d’Etat en circulation) se négocient actuellement à des taux négatifs. Et la BCE ne semble pas prête à acheter des obligations à taux négatif, sinon elle ne prendrait pas le risque d’intégrer à son QE des obligations municipales, plus risquées.

Il faut par ailleurs s’interroger sur l’objectif du QE. Si il s’agit de faire baisser les taux, pour encourager les prêtes et booster l’emploi la mission est déjà remplie pour l’essentiel, avec un taux allemand à 10 ans à 0,46% par exemple.

A partir d’un certain point, abaisser les taux, jusqu’à aller en territoire négatif ne va plus encourager les prêts aux entreprises, cela va simplement abaisser les bénéfices des entreprises financières et des fonds de pensions qui sont obligé d’investir en obligations dans tous les cas.

Pour conclure, il faut garder en tête qu’une augmentation du QE ne dépend pas simplement de la volonté de la BCE, mais également de l’offre des actifs concernés par le QE, et il faut donc rester prudents vis à vis des prévisions d’augmentation du QE. Cependant, cela ne veut pas dire que la BCE ne peut pas surprendre, puisqu’elle pourrait compenser une action timorée sur le QE par une baisse du taux de dépôt plus importante que prévue.

Quoi qu’il en soit, globalement, les risques semblent se situer davantage à la baisse pour EUR/USD sur le Forex.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 2 = cinq

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>