Prévisions fondamentales EUR/USD : Le mois de décembre va commencer fort (BCE et NFP), l’occasion d’une nouvelle étape majeure vers la parité pour EUR/USD?

(ProfesseurForex.com) – Cette semaine, qui sera l’occasion de terminer le mois de novembre et d’entamer décembre, sera particulièrement cruciale pour la paire EUR/USD, avec surtout la réunion mensuelle de la BCE, et le rapport NFP sur les créations d’emplois US du mois de novembre.

Après la semaine dernière plutôt calme, avec un calendrier vide et une liquidité réduite par l’absence des opérateurs US en fin de semaine, cette nouvelle semaine devrait donc se révéler beaucoup plus agitée, avec potentiellement une nouvelle grande étape vers la parité pour la paire EUR/USD.

Faisons le point sur les événements les plus importants attendus cette semaine :

Statistiques Européennes

En Europe, le plus important sera donc la réunion mensuelle de la BCE, pour laquelle les spéculations sont vives puisque Mario Draghi avait à demi mot annoncé de nouveaux assouplissements pour le mois de décembre lors de la précédente réunion de la BCE. Depuis, les attentes du marché se sont précisées, et selon le consensus, la BCE devrait abaisser de nouveau son taux de dépôt et booster son QE. C’est dans les détails des décisions de la BCE que résidera le sort de la paire EUR/USD à court terme, et il faudra vérifier si la BCE assouplit « franchement », ou si son action se révèle plus timorée que prévue.

L’autre événement important de la semaine en Europe aura lieu la veille, avec l’IPC européen du mois de novembre, anticipé en hausse à 0,3%, après 0,1% le mois précédent, ce qui ne devrait pas changer beaucoup le contexte baissier de EUR/USD, puisque d’une part les risques sur ces chiffres semblent orientés vers une déception, et que d’autre part, même si les prévisions du consensus sont satisfaites, il s’agira d’un niveau d’inflation encore bien loin des 2% visés par la BCE.

En dehors de ces deux événements principaux, les traders pourront également surveiller plusieurs statistiques allemandes, avec les ventes au détail lundi matin, les chiffres du chômage mardi matin, et les commandes à l’industrie vendredi matin, des chiffres secondaires qui ont de bonnes chances d’être ignorés compte tenu de l’importance des autres événements attendus.

Statistiques Américaines

Aux Etats-Unis, la statistique la plus importante concernera sans aucun doute les créations d’emplois du mois de novembre (rapport NFP, vendredi après-midi), d’autant plus que ces chiffres aideront également à affiner les anticipations pour la réunion de la Fed qui aura lieu plus tard dans le mois. Le consensus anticipe un net ralentissement des créations d’emplois, à 190k après 268k le mois précédent, pour un taux de chômage qui devrait rester stable à 5%.

Toujours au sujet de l’emploi, il faudra aussi surveiller plus tôt dans la semaine le rapport ADP, qui de côté prévoit 189k créations d’emplois pour novembre, après 182k le mois précédent.

Il faudra également surveiller de près les indices ISM, avec l’ISM manufacturier mardi, et l’ISM des services jeudi. Il s’agit des données définitives, et une révision haussière à 50,3 contre 50,1 est attendus pour l’indice manufacturier, tandis que c’est une révision baissière qui est anticipée pour l’indice des services, à 58,1, après 59,1 le mois précédent.

D’autres statistiques plus secondaires, mais potentiellement influentes seront attendues, mais on peut supposer que les traders se concentreront sur les événements les plus majeurs, compte tenu de la densité du calendrier de cette semaine.

Analyse fondamentale EUR/USD

De nouveaux assouplissements sont attendus de la part de la BCE, et si Mario Draghi ne déçoit pas le marché, le pouvoir d’attraction des creux annuels sur 1,0460 devrait se faire de plus en plus fort.

Le recul anticipé des créations d’emplois ne va quant à lui pas forcément dans ce sens, mais même avec la baisse qui est prévue, la moyenne récente des créations d’emplois restera largement suffisante pour ne pas entraver le processus de hausse de taux que la Fed prévoit.

Car en effet, après la BCE, ce sera au tour de la Fed plus tard dans ce mois de mener sa Grande Messe, et c’est de ce côté un resserrement monétaire avec une hausse du taux directeur qui est anticipée.

Le mois de décembre s’annonce donc potentiellement fortement baissier pour EUR/USD, et il n’est pas exclut qu’une nouvelle étape majeure vers la parité soit franchie. D’ailleurs, d’un point de vue graphique, une fois les plus bas annuels enfoncés, peu de protection graphiques pourront être repérés avant la parité…

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>