France : La Banque de France dévoile ses dernières projections économiques et table sur 1.2 % de croissance cette année

 (ProfesseurForex.com) – Après trois années de croissance faible (0,4 % en moyenne par an), l’activité a accéléré en France en 2015, avec une progression moyenne sur les trois premiers trimestres de 1,5 % en rythme annuel. Selon les indicateurs conjoncturels disponibles à mi-novembre, l’activité progresserait de 0,4 % au quatrième trimestre 2015.

La croissance annuelle en 2015 est donc prévue à 1,2 %, comme déjà anticipé en juin. Sur l’ensemble de l’année, la croissance française est soutenue par la progression de la consommation des ménages, favorisée par les gains de pouvoir d’achat induits par la baisse du prix du pétrole. En dépit du ralentissement du commerce mondial constaté début 2015, la croissance bénéficie également du dynamisme des exportations : la dépréciation du taux de change effectif de l’euro fin 2014 et, surtout, début 2015 a en effet favorisé un rebond des parts de marché françaises à l’exportation au premier semestre 2015. La contribution des exportations nettes à la croissance est cependant négative, compte tenu de la progression des importations. Enfin, l’investissement reste un frein à la reprise : l’investissement des ménages recule toujours nettement et l’investissement des entreprises ralentit.

En 2016 puis 2017, la reprise se confirmerait, mais l’accélération par rapport à 2015 serait plus modérée que prévu en juin. Le taux de croissance du PIB s’établirait à 1,4 % en 2016 et 1,6 % en 2017 (contre respectivement 1,8 % et 1,9 % prévus en juin avant effet des mesures de stabilisation budgétaire du PLF 2016). Les facteurs externes seraient moins favorables qu’en 2015 et qu’anticipé auparavant. Les effets positifs du contre-choc pétrolier sur la croissance du pouvoir d’achat des ménages se dissiperaient progressivement. De moindres perspectives de croissance des économies émergentes provoqueraient un ralentissement des exportations en 2016 et 2017. Le commerce extérieur français resterait cependant porté par la reprise de l’activité dans la zone euro, et la contribution du commerce extérieur à la croissance deviendrait légèrement positive en 2016.

Capture

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


un × = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>