Suisse : La BNS n’a pas répondu à la BCE mais que fera-t-elle si l’Euro venait à se déprécier de nouveau ?

 (ProfesseurForex.com) – La politique monétaire de la BNS est fortement tributaire de celle de la BCE. C’est un fait. Mais la banque nationale Suisse a décidé aujourd’hui de ne pas réagir au récent assouplissement monétaire de la BCE.

La marge de fluctuation du Libor à trois mois reste comprise entre –1,25% et –0,25%. De même le taux de dépôt auprès de la BNS demeure fixé à −0,75%.

Toutefois, ce n’est probablement que partie remise car la BNS stipule bien rester prête à intervenir sur le forex afin de dévaluer un Franc Suisse qui est toujours « nettement surévalué ».

Si les marchés n’avaient pas vendu la nouvelle Jeudi dernier lors des annonces de la BCE, et que l’Euro s’était au contraire déprécié, est-ce que la BNS aurait temporisé comme c’est le cas aujourd’hui ? Pas sûr, loin de là.

La politique monétaire de la BNS est déjà très accommodante. Les taux courts sont en territoire négatif tout comme les trois quarts du marché obligataire (jusqu’à l’échéance à 12 ans).

Que pourrait faire la BNS à part agir ponctuellement sur le marchés des changes ? Étendre son taux de rémunération des dépôts négatif à une plus large frange des actifs des banques Suisses (seulement 30 % de ces actifs actuellement). Ou encore lancer un QE, en achetant notamment des actifs étrangers.

Il faut s’attendre à l’un de ce scénario en 2016 si l’Euro se déprécie de nouveau et marque un nouveau plus bas, notamment face au Dollar, EUR/USD étant un benchmark du forex.

Copyright (c) 2015 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × = vingt quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>