BCE : Mario Draghi a du pain sur la planche pour contenter les attentes des marchés

CdKwaDuWEAAqwHc(ProfesseurForex.com) – En adoptant une multitude d’assouplissements monétaires depuis plusieurs années, la BCE a réussi à faire reculer les taux d’emprunt des états, des entreprises et des banques ; à dévaluer l’Euro ; à gonfler les bulles ainsi qu’à réduire la pression sur les Bilans des banques. Mais la BCE n’a pas réussi à atteindre son seul véritable objectif : Créer de l’inflation…

L’inflation est de retour sous 0 % dans la Zone Euro : -0.2 % y/y et 0.7 % si l’on retraite les chiffres des prix énergétiques.

CdLeWyYWAAE7YeI

Les marchés commencent à comprendre que sans des réformes clefs de part des gouvernements, la politique monétaire ne peut pas faire de miracles. Le problème évidemment réside dans la taille de la dette qui réduit grandement la marge de manœuvre des états pour relancer la croissance, suggérant qu’il va falloir maintenir les taux au plancher encore un moment. Avec pour objectif réduire le service de la dette au maximum afin de ne donner, in fine, de l’air à la demande écrasée sous le poids des impôts.

Mais sans inflation, le poids de la dette reste très difficile à gérer. Si la BCE ne parvient pas à faire remonter les anticipations d’inflation, les investisseurs vont abaisser leurs anticipations vis-à-vis des profits nominaux. Et cela peut déclencher un cercle vicieux de baisse de l’investissement et de la croissance.

Les expériences monétaires n’ont pas eu les effets escomptés jusqu’à présent. Il est probablement temps que la BCE explore de nouvelles voies. Et la nouvelle voie est probablement de modifier la clef de répartition du QE (acheter plus de dette Portugaise et moins de dette Allemande par exemple) ou bien d’autoriser l’achat d’actifs de moins bonne qualité (risque de pertes plus élevé) comme la dette corporate (dette des entreprises).

Mais il y a probablement là des freins politiques importants. D’autre part, les marchés se sont stabilisés pour le moment. Il pourrait être sage que la BCE garde des munitions pour plus tard car des nuages s’amoncellent à l’horizon. Le Royaume-Uni pourrait quitter l’UE (ce qui soit dit en passant ferait probablement baisser l’Euro), l’Italie et le Portugal pourraient de nouveau voir leurs coût d’emprunt augmenter, des partis populistes pourraient gagner certaines élections etc… Bref, les jours les plus anxieux de Mario Draghi sont peut être à venir.

Donc pour résumer, la BCE est probablement sous haut tension aujourd’hui et il est clair que de nouveaux assouplissements monétaires doivent être annoncés pour ne pas décevoir les marchés. Mais est-ce que cela sera suffisant pour contenter les marchés ? Est-ce que la BCE a les mains libres pour sortir un bazooka ?

Mario Draghi va probablement faire son possible pour renforcer sa forward guidance (politique accommodante pour longtemps) et faire baisser l’Euro mais il y a de bonne chances que EUR/USD ne plonge pas de manière dramatique et que les bulls profiteront rapidement du creux pour se placer à bon compte. Gardez en tête que ce que les marchés veulent surtout, c’est une augmentation concrète du QE (20 Mds ?).

C’est notre scénario : Acheter l’éventuel creux à court terme.

Graphique Bonus: L’argent du QE reste dans les coffres des banques, il ne se transmet pas à l’économie réelle. Difficile de créer de l’inflation autre part que sur les actifs financiers dans ce contexte…

Ccis-5cWAAA7Nvj

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + neuf =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>