Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

(DailyFX.fr) – Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

Dans cet article, nous allons aborder :

  • Les thèmes fondamentaux actuels pour les marchés boursiers
  • Le message que donne la tendance des grandes devises
  • Les stratégies de trading Forex dans le sens des thèmes fondamentaux actuels

N’hésitez pas à télécharger les guides de trading DailyFX France pour mieux comprendre la dynamique du marché des changes.

L’actualité financière devient de plus en plus spectaculaire avec le temps et les développements économiques dans le monde. Le sentiment général sur les perspectives de la croissance et de l’investissement commence à décliner avec des conséquences fortes sur les marchés. Le schéma général change, cela suggère un potentiel fort pour les stratégies de trading et d’investissement. Cependant, cela reste un exercice difficile de trouver les stratégies de trading les plus adaptées.

Nous allons étudier les thèmes fondamentaux actuels les plus importants et les lier avec les grandes tendances Forex actuelles : le ralentissement macroéconomique en Chine, le cycle baissier du prix des matières premières et les développements récents forts des politiques monétaires.

LA PERCEPTION DU RISQUE A UN IMPACT GLOBAL SUR LE MARCHE

La perception du risque par les investisseurs, « risk on » ou risk off », est le facteur fondamental le plus important pour les marchés boursiers. Le sentiment des investisseurs guide toutes les décisions d’investissement et de trading avec des conséquences immédiates sur la formation des prix des actifs financiers.

La classe d’actifs la plus populaire pour s’exposer au risque est la classe d’actifs des actions. La tendance générale des actions reflète la santé des entreprises et de l’activité économique générale et c’est un marché qui attire de nombreux traders particuliers. Sur le marché actions, il s’agit surtout de stratégies d’achat-conservation qui se déploient dans la durée, mais l’appétit pour le risque ne monte pas de manière linéaire, le sentiment général est très important pour la dynamique des actions et des indices boursiers.

Pour la perception du risque sur le marché des changes, c’est la tendance du Yen qui représente le meilleur baromètre du risque, la dynamique du taux USD/JPY a le même rôle fondamental que la dynamique des actions. Cependant, il n’y a pas de biais « long-only » pour un taux de change. La stratégie de vente du taux USD/JPY est donc bien adaptée quand l’aversion au risque prend le dessus sur les marchés financiers. Le graphique ci-dessous montre une superposition de l’indice S&P500 et du taux USQD/JPY.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

Récemment, il y a eu une divergence entre le marché actions et le marché des changes. La corrélation est forte entre le taux USD/JPY et l’indice S&P500 dans le temps, mais parfois, il y a des déviations sur le court terme. Cette période de divergence incarne les phases de marché de forte indécision vis-à-vis du risque. Alors selon vous, faut-il accorder sa confiance au message délivré par le taux USD/JPY ou l’indice boursier S&P500.

Vous pouvez consulter le positionnement des traders particuliers sur l’indice S&P500 et le taux USD/JPY avec les chiffres du Speculative Sentiment Index de FXCM.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

LE RALENTISSEMENT ECONOMQIUE EN CHINE

Le ralentissement économique en Chine et la volatilité sur les marchés boursiers chinois occupent une place de premier rang dans l’actualité boursière ces derniers mois. L’économie chinoise est la seconde économie mondiale en termes de taille et ses perspectives ont un impact très fort sur les marchés boursiers. Le Fonds Monétaire International (FMI), la Banque Mondiale et la Réserve Fédérale font régulièrement mention de leurs inquiétudes relatives à l’économie chinoise.

Il n’est pas encore très évident d’investir en Chine car il y a encore des barrières significatives à l’entrée, de nombreux marchés y sont encore jeunes et volatiles et il y a des inquiétudes quant à des manipulations. Certaines de ces problématiques se retrouvent souvent dans la tendance des taux de change.

Sur le marché des changes, le Dollar australien est lié à la perception de l’activité économique en Chine. L’économie de l’Australie a des relations commerciales très fortes avec l’économie chinoise. La Chine consomme une part disproportionnée des ressources naturels mondiales et l’Australie produit de nombreuses matières premières de base (charbon, fer,…). La Chine est en effet le premier partenaire commercial de l’Australie et c’est souvent un facteur de résistance aux crises pour l’Australie. Vous avez ci-dessous un graphique qui superpose le taux AUD/USD et la dynamique du marché actions chinois.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

Alors que les places boursières domestiques chinoises ont connu des mouvements erratiques et ont fait preuve de volatilité ces derniers mois, le taux de change AUD/USD reste moins volatile et est plus « propre » sur le plan de l’analyse technique. La récente cassure technique haussière de la moyenne mobile à 200 jours est un signal haussier pour le cours de l’AUD/USD. C’est probablement un baromètre d’une meilleure confiance dans les perspectives économiques en Chine et en Australie.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

LE PRIX DU PETROLE ET LE RAPPORT ENTRE L’OFFRE ET LA DEMANDE

La chute du prix du pétrole a été symptomatique de la dynamique générale du prix des matières premières industrielles depuis deux ans. L’évolution générale du prix des matières premières demeure un baromètre de l’activité économique mondiale avec un lien direct aux relations entre l’offre et la demande, la base de la formation des prix. Le pétrole brut américain (WTI) est de loin la matière première industrielle la plus liée à l’activité économique générale.

La baisse du prix du pétrole ces derniers mois est avant tout du fait d’une augmentation significative de l’offre de pétrole. Quand le prix du pétrole se situait autour des 100$/baril, les économies et les entreprises qui encaissent les revenus du pétrole ont réalisé de nombreux investissements. De plus, de nombreux petits acteurs de l’industrie du pétrole et le secteur de la finance ont aussi investi dans l’anticipation de forts revenus futurs. Depuis, le prix du pétrole a fortement chuté… mettant en difficultés de nombreuses entreprises et économies.

Le trading du pétrole se fait essentiellement via les contrats futures et d’autres produits financiers dérivés.

L’instrument le plus liquide est le contrat future sur le West Texas Intermediate (WTI) mais les contrats futures ont un coût, un accès pas évident et une date d’expiration. Certaines paires de devises ont une forte corrélation avec le prix du pétrole et sont moins chers en terme de trading et n’ont pas de date d’expiration. C’est le taux USD/CAD qui sur le marché des changes a la corrélation la plus forte avec le prix du pétrole. Les liens commerciaux entre le Canada et les Etats-Unis sont très forts, notamment dans le commerce des matières premières énergétiques. Le graphique ci-dessous montre la forte corrélation entre le taux CAD/USD et le prix du pétrole.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

L’analyse technique conjointe du prix du pétrole et du taux USD/CAD a donné de très bons résultats en termes de stratégies de trading. Le taux USD/CAD a donné un signal de vente en cassant sa moyenne mobile à 200 jours, c’est un support dynamique de long terme.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

LA BANQUE CENTRALE EUROPENNE (BCE), LA BANQUE CENTRALE DU JAPON ET LA RESERVE FEDERALE DES ETATS-UNIS (FED)

La situation actuelle des grandes politiques monétaires est actuellement unique sur le plan historique. Les programmes de Quantitative Easing (QE) ont atteint une taille exceptionnelle pour lutter contre la crise financière et la récession économique. Les programmes d’achat d’actifs de Banques Centrales majeures sont maintenant étendus aux banques et aux obligations du secteur privé et la politique monétaire conventionnelle de taux négatif est devenu un lieu commun (tout comme le très faible niveau de l’inflation).

Les investisseurs sont maintenant à la recherche permanente de profiter de ces politiques monétaires pour trouver les meilleures stratégies d’investissement sur les marchés boursiers. Pour les traders et investisseurs sur le marché des changes, la forte divergence de politique monétaire entre les Banques Centrales majeures demeure le socle des grandes tendances sur ce marché. Mais les agents économiques commencent à douter de l’efficacité réelle de ces politiques monétaires accommodante.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

Depuis quelques semaines, les politiques monétaires de plus en plus accommodantes ont des difficultés à restaurer la confiance des investisseurs, surtout pour le marché actions de la Zone Euro. La récente décision de politique monétaire de la Banque Centrale Européenne (BCE) en est l’exemple le plus criant avec un Quantitative Easing 2 (QE2) qui n’a pas eu d’impact haussier sur le prix des actions de la Zone Euro (les indices boursiers sont en congestion depuis le début du mois de mars. Il semble que les investisseurs considèrent que la politique monétaire de la BCE a atteint un point extrême.

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.

En théorie, l’adoption par la BCE de taux négatifs, le développement du programme de Quantitative Easing et la phase 4 du programme T-LTRO auraient dû avoir un impact haussier sur les indices boursiers européens comme le DAX, mais au final le marché s’est montré volatil et est resté neutre depuis le début du mois de mars.

Il en est de même pour la monnaie unique européenne (EUR) qui a eu une réaction finale fortement haussière alors que les nouvelles mesures de la BCE auraient dû faire chuter l’Euro. Finalement, la dynamique générale du marché des changes reste le meilleur baromètre de marché pour comprendre comment les investisseurs perçoivent l’évolution des fondamentaux.

Par John Kicklighter, stratégiste en chef devises pour DailyFX Etats-Unis

Traduit et synthétisé par Vincent Ganne

Les enjeux fondamentaux actuels (politique monétaire, Chine, pétrole) et leur influence sur les grandes tendances du marché des changes.
original source