Avis de banque – BCE : La BCE ne peut pas faire baisser l’Euro mais va essayer – Merrill Lynch

(ProfesseurForex.com) – Merrill Lynch estime qu’il sera difficile pour Mario Draghi de faire reculer l’Euro :

« Nous anticipons un statu quo monétaire cette semaine de la part de la BCE. Après le package conséquent de Mars, la BCE aura besoin de plusieurs mois avant de revenir aux affaires. Le ton Dovish de la FED et l’appréciation de l’Euro n’aident pas la BCE mais une action plus concrète qu’une réitération de la forward guidance semble peu probable cette semaine.

Mais Mario Draghi pourrait donner plus d’indications quant aux considérations du conseil des gouverneurs à propos de plusieurs points : Les perspectives vis-à-vis de la FED et la divergence de politique monétaire, le type de choc économique ou financier qui pourrait inciter la BCE à abaisser de nouveau ses taux, l’effet quantitatif des QE en terme de croissance et d’inflation.

Notons d’autre part que les marchés ont décidé de ne plus réagir aux assouplissements monétaires et de se positionner plutôt en fonction de que pourraient faire les banques centrales plus tard. 5 banques centrales ont assoupli leur politique monétaire par surprise cette année (BoJ, BCE, RBNZ, Riksbank, Norges bank) avec à la clef un effet inverse à ce qui était voulu (les monnaies respectives se sont appréciées et les bourses sont plus bas).

Dans le cas de la BCE, les investisseurs ont interprété les déclarations de Mario Draghi comme un aveu que la BCE a atteint ses limites, en dépit de la promesse de plus de QE si nécessaire.

Mario Draghi va donc tenter d’expliquer en quoi les mesures pris en Mars sont en réalité un assouplissement monétaire significatif. Il pourrait aussi signaler que le QE ne s’arrêtera pas tant l’inflation ne sera pas revenue sur 2 % ou encore déclarer que le taux de rémunération pourrait de nouveau être abaissé.

Ces commentaires pourraient pousser l’Euro à la baisse mais pour le moment, nous n’anticipons pas d’impact soutenue à la baisse. Nous allons continuer à jouer le range EUR/USD.

Nous pensons que la BCE ne peut pas « promettre » de nouveaux assouplissements (afin de faire baisser l’Euro) lors de cette réunion juste après le package de Mars.

Une baisse soutenue de l’Euro requerra une série de bonnes statistiques US, notamment concernant l’inflation.

Nous restons d’avis que EUR/USD atteindra la parité d’ici la fin de l’année. Nos anticipons deux hausses de taux de la part de la FED et de nouveaux assouplissements de la part de la BCE. » déclare Merrill Lynch.

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

position banque premium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 − trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>