Zone Euro : 7 preuves que le QE de la BCE ne fonctionne pas

(ProfesseurForex.com) – Le QE ne permet pas de relancer l’économie. Au mieux, il permet de maintenir les taux bas et de permettre à un système basé sur la dette de survivre.

7 preuves que le QE ne fonctionne pas :

1. Le QE n’a pas augmenté l’inflation

Au cours des douze mois précédents le lancement du programme d’assouplissement quantitatif de la BCE, l’inflation moyenne était de 0,2% par mois. Depuis le lancement de son programme, l’inflation est à un niveau légèrement inférieur de 0,1%. Certains pourraient suggérer que cela est dû au prix du pétrole. Pourtant, l’inflation de base, la mesure des prix qui exclut les éléments qui font face à des mouvements volatils des importations telles que le pétrole, suggère également que le QE n’a pas l’impact souhaité. L’inflation de base était en moyenne de 0,76% dans l’année précédant le début du programme de QE ; et a été en moyenne de 0,87% depuis que le programme a été mis en œuvre.

2. Le QE n’a pas empêché la stagnation économique

Bien que l’objectif principal du QE est de maintenir la stabilité des prix, cela doit être considéré comme conforme à l’objectif (implicite) le plus large des gouvernements de la zone Euro pour faciliter la croissance et réduire le chômage. Depuis que le QE a commencé, le taux de croissance de la zone euro s’est effectivement contracté. Après trois trimestres de QE, l’économie a juste progressé de 1%, alors que pendant les trois trimestres précédents le QE l’économie avait progressé de 1,3%. Pendant ce temps, le chômage a baissé de 0,7% (principalement en raison de la lente montée de la croissance de janvier 2014 à mars 2015).

3. La consommation et l’investissement restent faibles

En injectant de l’argent nouveau dans les marchés financiers, on espère que l’augmentation des liquidités et les coûts d’emprunt moins élevés stimuleront les nouveaux prêts pour l’investissement et la consommation. De plus, en augmentant artificiellement les prix des actifs, il est à espérer que les propriétaires d’actifs vont consommer plus. Toutefois, le pompage de 720 milliards € de nouvelle monnaie de la banque centrale vers les marchés financiers a à peine influencé les niveaux de consommation et d’investissement et l’investissement est encore loin de ce qu’il était en 2008.

4. L’inflation attendue est de retour au niveau d’avant QE

Selon la BCE, le QE est destiné à ancrer les attentes à un taux d’inflation stable et positif, ce qui est vital pour la reprise de la zone Euro. L’indicateur préféré de la BCE pour les anticipations d’inflation est le ‘cinq ans, cinq ans’ taux d’échange à terme. Alors que les anticipations d’inflation ont connu une augmentation rapide dans le sillage de l’annonce du QE, les attentes à court et moyen termes sont maintenant de retour là où ils étaient à la fin de 2014.

5. Les meilleures conditions de crédit ne se sont pas traduits en plus de prêts

En injectant de nouvelles réserves (de liquidités) de la banque centrale vers le système bancaire, cela soulage les contraintes du bilan des banques et réduit les coûts de financement des banques. Cela devrait permettre aux banques d’augmenter leurs prêts à l’économie. Quand on regarde les prêts pour l’économie réelles : le mois dernier les crédits à la consommation ont augmenté de 1,4% et les prêts aux entreprises ont diminué de 0,55%. La BCE suggère que les conditions de crédit sont meilleures et que la demande est en augmentation, mais le fait demeure que le crédit pour l’économie réelle reste à plat – et est encore bien en deçà de ce qui serait nécessaire pour déclencher une augmentation significative des dépenses.

6. Aucune augmentation significative des exportations

En influençant artificiellement les rendements financiers et des taux d’intérêt, le QE dévalue la monnaie, ce qui est destiné à augmenter des exportations. Cette voie a eu son plus grand effet quand le QE a d’abord été annoncé et a disparu depuis.

Selon le taux de change effectif nominal de l’Euro, l’euro a un taux de change plus élevé qu’avant le début du QE. Il est donc guère surprenant qu’entre septembre 2014 et 2015, la zone Euro a réussi à augmenter ses exportations nettes par un simple 3 milliards d’Euros.

7. Le rééquilibrage du portefeuille n’a pas bénéficié aux investissements productifs

En augmentant les prix des actifs, le QE est destiné à réduire les rendements à long terme des actifs sûrs – incitant les investisseurs à rééquilibrer leurs portefeuilles en actifs risqués à haut rendement. Il est évident que l’annonce d’un programme de QE a très probablement eu un léger effet de rééquilibrage de portefeuille.Cependant, cet effet a été de courte durée et a depuis disparu. En effet, les rendements sont en baisse depuis 2012, mais nous n’avons pas vu une augmentation des investissements ou des prêts bancaires en raison de rééquilibrage du portefeuille à l’époque. Cela pose la question de savoir pourquoi devrions-nous nous attendre à en voir maintenant?

Conclusion

Au mieux, le QE génère des résultats lents. La BCE fera valoir que s’il n’y avait pas eu son programme d’assouplissement quantitatif, l’économie de la zone Euro serait pire. Cependant, il est important de noter que l’objectif du QE pour la zone Euro n’a jamais été d’empêcher l’économie de la zone Euro de sombrer davantage dans une récession. De plus, il est impossible de prouver (ou réfuter) que l’économie de la zone Euro serait pire sans le QE. On pourrait faire valoir que les motifs de la mise en œuvre des programmes de politiques d’une valeur de mille milliards d’euros ne peuvent s’abaisser à de tels arguments contre-factuels.

C’est dans ce contexte que ce document conclut que le programme d’assouplissement quantitatif de la BCE a surtout échoué à générer les résultats escomptés. Les décideurs de la BCE doivent commencer l’examen de moyens meilleurs et plus directs de dépenses, comme le QE pour les personnes.

Courtoisie de QE FOR PEOPLE, un mouvement en faveur d’un QE injecté directement dans l’économie réelle.

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− deux = 6

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>