PETROLE : Le prix du baril frétille au-dessus du support des 46.50 $, sur rien de bien concret

 Le prix du baril se reprend aujourd’hui mais l’on se demande bien pourquoi puisque l’Iran et l’Arabie Saoudite ne semblent toujours pas disposés à trouver un terrain d’entente lors de la réunion de Septembre à Alger. L’Iran reste déterminée à atteindre une production journalière de 4 M de barils (elle en produit 3.8 M à l’heure actuelle).

Mais apparemment les marchés estiment qu’il reste de l’espoir… Rappelons que même en cas de gel de la production, l’offre de pétrole restera largement excédentaire un bon moment. Surtout si le ralentissement économique global perdure. Mais la demande augmente depuis quelques temps d’après l’Arabie Saoudite…

Le billet vert, dont la force nuit aux échanges pétroliers car ils sont libellés en dollars, s’est stabilisé lundi après sa forte hausse de vendredi suite au regain de spéculation quant à une hausse des taux d’intérêt d’ici la fin de l’année. Pour le moment, le Dollar reste solide, ce qui devrait peser sur le pétrole.

Notons aussi que l’Irak a annoncé qu’il allait acheminer 150.000 barils par jour supplémentaires via le port turc de Ceyhan.

Nous restons donc d’avis que le risque reste à la baisse autour de 50 $ le baril.

  • Graphique WTI H4

USOil H4 (08-30-2016 1512)

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − = un

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>