PETROLE : Le prix du baril se retranche de nouveau, la rumeur de gel de la production de l’OPEC s’émousse

Le prix du baril reste sur le recul sur fond d’inquiétude vis-à-vis de l’offre abondante de pétrole.

En effet Goldman Sachs vient nous rappeler que malgré les nouvelles rumeurs de gel de la production au sein de l’OPEC fin Septembre à Alger, la production reste actuellement à un niveau record. D’autre part, la banque New-yorkaise ne croit pas en un accord.

En effet, rappelons que l’Arabie Saoudite avait refusé de trouver en accord en raison du fait que l’Iran refuse de geler sa production. Gageons que Téhéran n’a pas changé de posture depuis…

GS ajoute que le nombre de puits en activité aux USA est en hausse de 28 % depuis le mois de Mai, lorsque le cours du pétrole est remonté après son plus bas sous 30 $.

L’Irak prévoit d’intensifier ses livraisons de pétrole à la Turquie cette semaine tandis que le groupe rebelle des Vengeurs du Delta du Niger (NDA) au Nigeria a indiqué qu’il comptait engager des pourparlers au sujet d’un cessez-le-feu avec le gouvernement, ce qui pourrait mettre fin aux attaques sur des installations pétrolières ayant nettement perturbé la production du premier exportateur africain de brut ces derniers mois.

Autant de facteurs, auquel nous ajoutons donc le scepticisme des marchés vis-à-vis du gel de la production, qui devrait entamer le rallye de 20 % qui s’est réalisé sur les rumeurs de gel.

Nous restons d’avis qu’autour de 50 $, les opportunités de ventes sont légions.

Graphique WTI H4

USOil H4 (08-23-2016 1432)

BONUS POUR TOUT SAVOIR SUR LE PETROLE:

BJykXbiY

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>