DrawDown et effet de levier, comment bien gérer son risque (3)

loopings-montagnes-russes-pas-rondsMaintenant que nous avons expliqué dans nos deux précédents articles ce qu’est le risk management et que ce dernier nous permet gérer son argent sur le long terme, nous allons désormais entrer un peu plus dans les détails.

Qu’est-ce que la gestion du risque sur le Forex ?
De combien d’argent avez-vous besoin pour vivre du Forex ? (2)

 

Dans l’onglet « Blog et formation« , vous pourrez trouver nos précédents articles sur la gestion du risque etc…

Qu’est ce qu’il se passerait si vous ne gérez pas votre risque ?

Exemple :

Imaginons que vous aviez 100 000 Euros et que vous en perdez 50 000. Vous avez perdu 50 % de votre capital. C’est ce que les traders appellent le « DRAWDOWN ».

Est-ce que si vous remportez 70 trades sur 100 vous serez gagnant ?

Pas forcément. La question à se poser est: est-ce que vous seriez profitable et toujours dans la partie si vos 30 premiers trades avaient été perdants ?

Voilà pourquoi la gestion du risque est importante. Quel que soit votre stratégie de trading, vous aurez à un moment où à un autre une série de trades perdants consécutifs. Même les joueurs de poker professionnels qui vivent du poker font face un jour ou l’autre à d’horribles mauvaises passes. Mais ils finissent au final avec des gains.

La raison étant qu’un joueur de poker professionnel met en place un risk management car il sait qu’il ne remportera pas tous les tournois qu’il joue. Donc il risque seulement une toute petite partie de son capital afin de pouvoir survire les mauvaises séries.

Vous devez faire la même chose en tant que trader forex. Le Drawdown fait partie du trading. La clef pour être trader forex profitable est un plan de trading qui vous permette de faire face aux périodes de larges pertes. Donc une partie de votre plan de trading doit inclure ce risk management.

Souvenez vous que si vous utilisez des règles strictes de « money management », vous deviendrez un casino. Vous gagnerez au bout du compte.

Il est maintenant tant de parler de l’effet de levier car c’est à travers cet outil offert par les brokers que vous mettez en place votre risk management. Nous allons maintenant reprendre la démonstration réalisée par l’un de nos lecteurs (Merci) afin de bien comprendre.

Avec 80 000 euros, vous gagnez 1 % sur le mois, vous gagnez 800 euros, pour reprendre l’exemple de notre article précédent. Un effet levier zéro signifie qu’une perte ou un gain de 1 % sur le forex impacte votre capitalisation de seulement 800 euros en perte, ou en gain.

il s’agit donc d’un gain net de 100 PIPS dans le cas présenté où il n’y a pas d’effet de levier (on investit l’entièreté de son capital de 80 000, 1 PIP vaut donc 8). 1% par mois signifie 12,68% sur 12 mois.

Notons que, toujours sans effet de levier, 150 PIPS de gain sur le mois représentera 1,5% par mois et donc 19,5% sur l’année.

200 PIPS chaque mois représenteront 2% mensuel et 26,8% annuel.

Dans l’hypothèse d’un levier toujours assez raisonnable, deux fois le capital, on obtient les rentabilités suivantes (effet de levier 2:1)

100 PIPS mensuels = 2% mensuel = 26,8% annuel.

150 PIPS mensuels = 3% mensuel = 42% annuel

200 PIPS mensuels = 4% mensuel = 60% annuel

Prenons le cas d’un trader EXPERIMENTE, utilisant en permanence un levier de 5 fois son capital (risque élevé !!!) (Effet de levier 5:1)

100 PIPs mensuels = 5% mensuel = 79% annuel

150 PIPS mensuels = 7,5% mensuel = 138% annuel

200 PIPS mensuels = 10% mensuel = 213% annuel

Donc si en perdant 100 pips vous réalisez que vous avez perdu 10 % de votre capital, il est temps de faire des ajustements. Vous pouvez ajuster le capital sur votre compte ou bien l’effet de levier. En jouant sur ces deux paramètres, vous pourrez ajuster votre risk management et devenir un trader profitable.

Autre conseil. Si vous commencez à perdre sur une paire et que vous ne voulez pas clôturer votre position (il arrive parfois, à tord, que nous faisions d’une position une affaire personnelle). Vous pouvez alors prendre une position en sens inverse afin de vous couvrir et stopper l’hémorragie. Cela vous permettra de vous remettre à trader avec beaucoup moins de stress afin de vous refaire.

senior-drawdown-peak-to-trough

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Commenter

  1. Abudrian says

    Bonjour,
    Je vous en prie. Etant consommateur régulier des news de votre site, il me semble qu’une très modeste contribution de temps à autre est plus fair-play…

  2. Abudrian says

    J’avoue avoir eu un frisson en lisant la fin de l’article. J’apporte quelques compléments à celles et ceux qui auraient la tentation de régler facilement un drawdown en prenant un contre-ordre.

    Prendre une position opposée, essentiellement à fin de réduire ses risques de perte maxi, est une technique nommée en anglais le « hedging ».
    Le plus simple est de prendre un ordre dans la direction opposée et dans la même paire.
    Exemple avec EURUSD: on prend initialement un ordre LONG (hausse de la paire) de 50 000 à 1,1250.
    On a donc en quelque sorte bloqué une part de son argent, de sa capacité d’investissement sur cette seule opération.
    Malheureusement on constate peu de temps après que la paire évolue dans le sens inverse de ce qui a été investi, elle baisse.
    On estime alors qu’elle pourrait rejoindre la valeur symbolique de 1.1200. On peut alors placer un ordre SHORT (Baisse) sur EURUSD, d’une fraction de l’investissement initial, par exemple 20 000 SHORT EURUSD à 1,1230. Se faisant, on réduit son levier.
    On aura calculé au préalable qu’une perte de 50 000 sur 50 PIPS (de 1,1250 à 1,1200) vaut 250, mais qu’en parallèle nous aurons, grâce au short, un gain de 30 PIPS sur 20000, soit 60.
    La perte est donc amoindrie, 250-60=190.
    Et si finalement la paire, capricieuse :), rebondit sur les 1,1230 et rejoint directement 1,1300, alors le gain sera de LONG 50 PIPS*5-SHORT 70 PIPS *2= 110.

    Le hedging permet donc de pondérer ses pertes, mais par conséquent également ses gains. Parfois elle permet de cumuler des gains à la hausse et à la baisse. Toutefois c’est une technique difficile à employer, notamment si le marché/ les prix évoluent rapidement. Le risque maximum en cas de forte volatilité, et notamment de squeeze (un pic des cours dans un sens suivi d’un pic immédiat dans l’autre sens) est de cumuler les pertes, sur l’ordre Short et sur l’ordre Long.
    L’autre risque majeur, lorsque l’on ne ferme pas ses positions, tel qu’envisagé dans l’article, et que l’on décide de moyenner ou d’accumuler dans le sens qui va momentanément bien (ex: à 1,1210 tendance à la baisse on décide d’ajouter 20 000 SHORT) est de se retrouver avec deux positions opposées et séparées par un grand écart. La probabilité de perte, quelque soit l’évolution à court terme de la paire, est alors forte.
    Mais on notera que le Hedging n’est pas autorisé par tous les Brokers. C’est même illégal aux états-unis.
    Il existe alors une alternative en hedging, plus compliquée, qui est de prendre une position inverse sur une paire dite corrélée (les deux paires évoluent dans le même sens et à peu près dans les mêmes proportions, en théorie): exemple LONG EURUSD et SHORT GPPUSD.
    NB : On trouvera sur internet les statistiques des corrélations entre paires.
    On notera qu’on s’expose ainsi aux variations entre Euro et Livre Sterling (EURGBP): pendant qu’EURUSD baisse on peut avoir une stabilité de GPBUSD (donc EURGBP baisse) et dans l’exemple donné cela se traduit par une perte non partiellement compensée.
    En conclusion, le hedging est très délicat à pratiquer et peut se retourner contre son utilisateur. Il nécessitera toujours de calculer les gains et les pertes simultanés pour trouver le bon équilibre en fonction des scénarii d’évolution de la paire.
    Il me semble que lorsqu’on débute sur le Forex, on devrait contourner la tentation du Hedging ou alors ne l’expérimenter que sur des montants très faibles (<10% du capital).

    En annexe: le hedging peut se révéler utile dans certaines autres circonstances. Ce sera peut être l'objet d'un autre article de Nicolas :) "Comment passer un week-end tranquille ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>