EUR/USD : Plusieurs facteurs de poids expliquent la lourdeur du cross

EUR/USD a poussé jusque 1.0950, au cours d’une correction, une respiration de marché. En effet, il n’est pas certain que le risque baissier soit derrière nous et que nous avons trouvé un bottom.

Le fait que la BCE ait annoncé qu’elle continuera le QE après Mars 2017 (Mario Draghi a déclaré que personne ne pense au sein du FOMC à terminer le QE de manière abrupte) risque de continuer à peser sur le cross, d’autant plus que de son côté, la FED s’apprête probablement à signaler en Novembre qu’elle va rehausser ses taux en Décembre.

Autre facteur qui drive le Dollar à la hausse, de manière généralisée : Les sorties de capitaux depuis la Chine. Les Chinois, mieux placés que tout le monde pour comprendre que leur économie est en train de péricliter, commencent à sentir le roussi et vont placer leur capitaux à l’étranger… Les ventes massives d’obligations US par le gouvernement permettent difficilement de limiter la casse au niveau du taux de change Yuan/Dollar.

Enfin, les marchés commencent aussi à intégrer dans les prix une victoire de Clinton à l’élection présidentielle US.

Quelques facteurs puissants pèsent sur EUR/USD et nous sommes d’avis que le bottom n’a pas encore été trouvé à court terme.

Pour aujourd’hui, on notera que les rebonds des ventes de logements neufs et de l’indice PMI du secteur des services (plus forte progression mensuelle depuis 2 ans) ont aidé les baissiers à s’appuyer sur1.0950 pour se replacer à meilleur compte.

  • Graphique EUR/USD H4

Consultez les graphiques EUR/USD en temps réel

eurusd-h4-10-26-2016-1719

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>