PETROLE : Le secrétaire de l’OPEC fait douter les marchés quant au timing de la baisse de la production, le WTI retombe sur 50 $

Les cours du pétrole sont sous pression après que le secrétaire de l’OPEC, Mr Barkindo, ait déclaré qu’il n’a pas encore été décidé si l’OPEC abaissera sa production de pétrole avant ou en même temps que celle des pays non membres de l’OPEC (Russie, USA..).

Il a bien déclaré « abaisser ». Nous le parlons plus de simple gel. Et nous savons que la Russie ne souhaite pas réduire sa production mais simplement la geler. Pour faire simple, la Russie demande à l’OPEC de faire le premier pas. Notons en passant que Rosneft, le principal producteur de pétrole Russe, a déclaré qu’il augmentera sa production en 2017…

Dans le même temps et un jour après le rapport de l’AIE, le rapport mensuel de l’OPEC a bien confirmé un record de production en Septembre. 220 000 barils par jour de plus qu’en Août. Soit une moyenne 33.39 M de barils par jour pour l’ensemble de l’OPEC. Et il est fort probable que nous soyons loin du compte, notamment en raison du Venezuela qui a probablement pompé beaucoup plus que ce qu’il avance.

Poutine a aussi déclaré dans la foulée que les positions de l’Arabie Saoudite et de l’Iran se sont « rapprochées ». Toujours pas d’accord donc… Les belles paroles du sommet d’Alger ont de plus en plus de plomb dans l’aile.

Ce qui nous incite à rester baissier sur le pétrole. Si 50 $ casse sur WTI, cela risque de faire des dégâts d’ici la fin de la semaine.

  • Graphique WTI H4

usoil-h4-10-12-2016-1606

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× neuf = 36

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>