PETROLE : La prudence domine, le cours du baril finit la semaine sur une touche baissière

Pas de signaux positifs venant de l’OPEC. Chaque pays sait probablement à quoi s’en tenir concernant les efforts à consentir. Il reste maintenant à accepter…

Il est clair que certains pays, notamment l’Irak et l’Iran, ne sont pas satisfait des demandes de l’OPEC. La réunion du 30 Novembre sera l’occasion de discuter et d’apporter à la table des négociations de quoi marchander.

Nous restons d’avis que cette guerre larvée en Syrie où personne ne semble vouloir reculer d’un pouce ne suggère pas que les pays arabes (sunnites et Chiites) et Perse (Iran) soient vraiment d’humeur à sceller un accord solide.

Le marché le sait bien. La prudence domine pour le moment et nous ne nous écartons pour le moment pas trop des 45 $. Selon al teneur de l’accord, nous devrions rapidement voir 40 $ ou 51 $.

Est-ce que les membres de l’OPEC vont se faire confiance pour la production alors qu’ils arment différentes factions en Syrie ainsi qu’au Yemen dans une lutte d’influence au Moyen-Orient ? Est-ce que l’accord sera suffisant pour équilibrer l’offre et la demande ? Est-ce que ce n’est plutôt pas Trump qui aura le dernier mot dans la région en forçant l’Arabie Saoudite à cesser de plomber le prix du baril ?

Nous aurons un début de réponse le 30 Novembre.

  • Graphique WTI H4

usoil-h4-11-25-2016-1327

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ neuf = 18

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>