PETROLE : Le cours du baril reste lourd malgré l’explosion sur le plus grand oléoduc US

Les doutes vis-à-vis de l’accord d’Alger commencent à se matérialiser par un recul marqué des cours du baril.

Nous ne cessons de répéter qu’étant donné le climat actuel au Moyen-Orient (guerre semi-ouverte entre Chiites et Sunnites), les chances de voir un véritable accord sont très minces. Seulement lorsque les choses iront mieux en Syrie (Si Clinton est élue, cela risque de prendre du temps…), nous pourrons probablement commencer à anticiper un éventuel accord qui tient la route au sein de l’OPEC.

Pour l’instant la production de l’OPEC est sur des niveaux records (33.8 M de barils par jour) et celle de la Russie est au plus haut depuis 30 ans…

Dans les actualités plus favorables pour le pétrole, les investisseurs essaient de se raccrocher à l’annonce de la fermeture du plus important oléoduc américain, dans l’Alabama, à la suite d’une explosion l’impact haussier devrait rester limité.

Les rebonds en direction de 50 $ restent des opportunités de vente. Goldman Saches que les doutes vis-à-vis de l’accord d’Alger pourraient faire reculer le prix du baril sur 40 $…

  • Graphique WTI H4

usoil-h4-11-01-2016-1548

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois × 8 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>