PETROLE : Revue géopolitique sur le moyen-Orient – Qu’est ce que l’élection de Trump signifie pour le prix du baril ?

captureLe pétrole hésite, il ne sait pas trop sur quel pied danser suite à l’élection de Donal Trump qui une réputation isolationniste et qui devrait réchauffer les relations avec la Russie.

Il faut s’attendre à ce que Donald Trump mette au placard la stratégie des changements de régime qui dure depuis l’invasion de l’Irak et que la stratégie soit plus diplomatique, mais toujours en fonction des intérêt Américains tout en s’opposant au radicalisme Islamique que Hillary Clinton a choyé lorsqu’elle était secrétaire d’état… Nous le savons grâce à Wikileak.

De toute manière, l’état Islamiqe est en train de perdre la partie grâce à la stratégie de reconquête insufflé par la Russie en Syrie, depuis qu’un accord a été trouvé entre la Erdogan et Poutine qui a autorisé le chef Turque à intervenir en Syrie contre les Kurdes (qui ont toujours combattu l’état Islamique). Dans la transaction, la Turquie a autorisé la construction d’un pipeline Russe dans son et la frontière Turque a été fermé avec la Syrie, coupant l’approvisionnement de l’état Islamique… Ce que veulent les Kurdes de Syrie, c’est faire la jonction entre leurs territoires d’Arfin et de Kobané, projet qu’a contrecarré l’intervention de l’armée turque en Syrie.

Très probablement, Bachar Al-Assad gouvernera à Damas pendant que des pouvoirs locaux tenus par des seigneurs de la guerre régneront dans certaines provinces en sauvant les apparences. Dans le même temps, l’état Islamique disparaîtra.

En revanche, difficile de dire ce qu’il adviendra de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran. Trump a déjà signalé qu’il voulait revenir le deal forgé par Obama. Cela pourra rassurer l’Arabie Saoudite et Israël. Mais si les USA lâchent prise en Syrie pour se rabattre sur l’Iran, la victoire de Trump aura un arrière goût très très amère…

Dans ce contexte toujours aussi complexe du moyen-Orient et de changement présidentiel aux USA, difficile de dire ce qu’il va adviendra du prix du baril. Nous ne sommes pas sûrs que tout cela permette de forger un accord dès la fin du mois de Novembre au sein de l’OPEC. Ce qui signifie que nous le pétrole devrait toujours avoir du mal à remonter.

Notons au passage qu’un président à la solde de l’Iran a été élu au Liban. L’arc Chiite Liban, Syrie, Irak, Iran se renforce . Et c’est précisément cet arc que l’Arabie Saoudite et le Qatar essaie de briser afin de faire passer leurs pipelines en direction de l’Europe. Mais si Trump jette l’éponge pour se focaliser sur les problèmes domestiques, l’Arabie va probablement faire de même. Ou pas…

Mais méfiance, d’un point de vue graphique, les haussiers ont clairement le sentiment d’avoir une opportunité de rentrer sur les niveaux actuels.

  • Graphique WTI H4

usoil-h4-11-09-2016-1307

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>