PETROLE : Le prix du baril est propulsé non loin de 55 $ suite à la réduction de la production des pays non membres de l’OPEC

Nous pensions que le prix du baril aurait une réaction limité dans le sillage des réductions de production annoncées par les pays producteurs non membre de l’OPEC mais nous avons eu tord. Mais nous avons tout de même conseillé de ne pas vendre.

Les investisseurs ont décidé de ne pas vendre la nouvelle cette fois-ci et le baril de WTI est remonté non loin de 55 $. Pour rappel, les bruits de couloir dans les bureaux de l’OPEC suggéraient que le cartel s’attend à ce que les prix remontent entre 50 $ et 60 $. Nous sommes désormais à mi-chemin.

Alors que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avait annoncé que ses membres réduiraient leur production de 1,2 million de barils par jour, le cartel est parvenu samedi à convaincre certains autres producteurs de se joindre à cet effort de réduction des extractions, à hauteur de 558.000 barils par jour.

Il désormais s’agir de vérifier si tout le monde joue le jeu.

Voici dans le détail les baisses de production consenties par les pays non membres de l’OPEC :

 capture

Il y a selon nous de la place pour une correction baissière désormais. Après tout, nous savions déjà tout cela et la puissante hausse depuis l’ouverture nous paraît fragile. Mais encore une fois, quand la dynamique haussière est si forte, il faut éviter de vendre.

  • Graphique WTI H4

 usoil-h4-12-12-2016-1456

Copyright (c) 2016 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre × 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>