EUR/USD : Mario Draghi délivre un message Dovish, l’Euro a du mal à préserver 1.20

Mario Draghi s’est dans l’ensemble contenté de satisfaire les attentes des marchés. La volatilité du taux de change a en effet été montrée du doigt dès son discours d’introduction.

Ce qui s’est traduit par une révision en baisse de la prévision d’inflation pour 2018 à 1.2 % contre 1.3 % lors des prévisions économiques d’été. Cela reste faible et Mario Draghi s’est risqué à dire que l’inflation ne devrait remonter vers l’objectif de 2 % qu’en 2020…

Les perspectives de croissance ont elles été légèrement révisées à la hausse, confirmant que c’est bien l’appréciation de l’Euro qui a pesé sur les perspectives d’inflation.  Le staff de la BCE a prévu un taux de change fixe de 1.18 pour calculer ses prévisions économiques. Nous sommes déjà sur 1.20…

- Inflation projections: 1.5% en 2017 [1.5% en Juin], 1.2% en 2018 [1.3%], 1.5% en 2019 [1.6%]

- PIB projections: 2.2% en 2017 [1.9% en Juin], 1.8% in 2018 [1.8%], 1.7% in 2019 [1.7 %]

Ce que Mario Draghi a bien voulu nous dire vis-à-vis du QE, c’est que la majeure partie des décisions seront prises en Octobre. Il y aura sûrement d’autres décisions en Décembre, histoire d’ajuster le tir si les annonces d’Octobre ne permettent pas de faire reculer EUR/USD…

Le Cross, après avoir flirté avec la parité dans le sillage de l’élection de Trump et ses belles promesses, est maintenant de retour au-dessus de 1.20. Le risque de conflit avec la Corée du Nord, le blocage du budget US et les ouragans mettent le Dollar sous pression, sans oublier que la FED a bien souligné en Juillet que les taux ne remonteront pas tant que ça.

La déclaration principale de la BCE n’a pas changé d’un iota : «  Le QE, au rythme actuel de 60 Mds par mois, continuera jusqu’en Décembre 2017, ou plus tard si nécessaire, et dans tous les cas, jusqu’à ce que le conseil des gouverneurs estime que l’ajustement de la trajectoire de l’inflation est en ligne avec son objectif d’inflation. »

La petite phrase très Dovish qui a stoppé la progression de l’Euro fut : « Rien de fera dérailler la BCE concernant son objectif d’inflation ». Un ton qui rappelle « whatever it takes »…

Cette conférence laisse un arrière goût Dovish. On verra ce qu’on verra en Octobre, puis en Décembre si ce n’est pas suffisant…

EUR/USD, après avoir vendu la nouvelle, semble rentrer dans le rang et efface une bonne partie des gains engrangés. C’est le moment de se demander s’il n’est pas temps de commencer à spéculer en prévision d’une BCE très Dovish en octobre ?

Copyright (c) 2017 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Commenter

  1. TAVERNIER says

    je croyais au contraire que les marchés européens attendaient une baisse de l’euro pour doper leurs exportations ….. et comme c’est le cas depuis de nombreuses interventions, les propos de Draghi font monter l’euro !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ six = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>