Prévisions 2018 (Unicredit) : 9 questions capitales à se poser pour bien aborder l’économie mondiale en 2018

Dans un document publié à l’occasion de l’approche de la nouvelle année, la banque Unicredit partage les 10 questions les plus importantes à poser en 2018 :

1- Donald Trump va-t-il être bouté hors du bureau ovale ?

Probablement non ! Même si des révélations gravement incriminantes au sujet des liens avec la Russie surviennent, la procédure d’impeachment est trop longue pour aboutir au cours des 12 prochains mois. Notre avis est qu’il y a bien trop de fumée pour qu’il n’y ait pas un feu quelque part, mais cela prendra du temps avant que Mueller produise des preuves. Et dans ce cas, Trump sera-t-il capable de détourner l’attention (dans le pire des cas avec une guerre), en augmentant sa cote de popularité, ce qui rendrait une destitution plus compliquée politiquement ? Et même si Mueller parvient à incriminer Trump, les faits reprochés seront-ils suffisants pour que le Congrès valide une destitution ? Cela dépendra sans doute largement de l’issue des élections de mi-mandat en Novembre. Le plus probable semble au final que Trump termine son mandat.

2- L’UK et l’UE vont-ils parvenir à un accord sur les échanges commerciaux à temps pour avant la fin des négociations en mars 2019 ?

Selon nous, il n’y a aucune chance que cela arrive. Les accords commerciaux prennent des années à être ratifiés, et le mieux que l’on puisse espérer est un accord dans les grandes lignes sur ce que sera le futur cadre des échanges commerciaux entre l’UK et l’UE, assorti d’une période de transition de deux ans. Mais tout cela dépendra également de l’évolution du paysage politique britannique, l’espoir d’un accord reposant sur l’hypothèse d’un maintien de Theresa May à la tête de la Grande-Bretagne.

3- Va-t-on assister à un élan Franco-Allemand pour approfondir la coopération européenne ?

Oui, sans aucun doute, bien que tout ne sera sans doute pas en place à la fin de l’année prochaine. L’Allemagne va sans doute se doter d’un gouvernement très pro-Europe, et ils vont surement parvenir rapidement à un accord avec Macron sur les questions de sécurité et de politiques fiscales, renforçant la gestion de crise de la Zone Euro via l’ESM et un petit budget commun.

4- Qui va remporter les élections italiennes à la fin de l’Hiver ou au Printemps ?

Difficile à dire, mais il y a peu de chances que les partis anti-Europe soient élus.

5- Putin sera-t-il réélu Président de la Russie en Mars 2018 ?

Putin ne devrait même pas avoir besoin du second tour pour remporter les prochaines élections. La seule question intéressante concerne les changements à venir dans la constitution, qui pourraient lui permettre de rester au pouvoir après son second mandat (ou plutôt le 5ème…). Putin devrait éviter une manœuvre trop évidente en augmentant simplement le nombre de mandats successifs possibles, mais plutôt en transférant le pouvoir de la présidence vers d’autres entités, dont il prendra la direction plus tard…

6- La Fed va-t-elle changer sous la gouvernance de Powell ?

Probablement non. En terme de politique, Yellent et Powell sont très proches. Il sera plus intéressant de savoir qui d’autre Trump nominera à la Fed. Il est plutôt clair qu’il va vouloir maintenir un FOMC dovish pour continuer à financer les marchés boursiers.

7- Le QE de la BCE se terminera-t-il en septembre ?

Nous estimons que non, et que la BCE va surement attendre décembre 2018. La dynamique favorable à une fin du QE en septembre progresse, et compte tenu de la trajectoire actuelle de la croissance, une fin du QE en septembre serait effectivement possible. Cependant, pour que cela reste plausible, il faudra que Draghi commence à l’annoncer pas plus tard qu’au milieu de l’année. En d’autres termes, nous verrons dans 6 mois. Quoi qu’il en soit, que le QE se termine en septembre ou en décembre, sa fin annoncera le début du compte à rebours avant la première hausse des taux.

8- L’économie globale va-t-elle poursuivre sa reprise en 2018 ?

Oui, avec une quasi certitude. La dynamique positive actuelle devrait continuer à être alimentée au moins jusqu’à mi 2019. Aux USA, les modèles probabilistiques préviennent d’une probabilité de récession de 80-90% aux USA en 2020, ce qui implique un ralentissement de la croissance à partir de mi 2019.

9- Le commerce international va-t-il être affaiblit par le protectionnisme ?

Sans doute pas en 2018, mais à plus long terme, c’est probable. Le commerce international n’a pas beaucoup progressé entre 2012 et fin 2016, mais les 6-19 derniers mois ont été différents, avec une nette progression. Biensur, la rhétorique de Trump fait peur et laisse planer une épée de Damoclès, mais il ne devrait au final pas arriver à faire dérailler la dynamique positive actuelle.

Copyright (c) 2017 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 4 = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>